mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mardi, mars 06, 2007

Qui donc a décidé que la vie c’était ça
Et que le bleu du bleu offrait mille nuances
Qui a homologué et jugé comme loi
L’horloge de l’histoire et de nos existences ?

Qui a tiré au sort notre biographie
Est-elle le destin ou le fruit du hasard ?
Une question qui court, que la philosophie
Remet au goût du jour au rythme des thésards.

Qui a déterminé que le poison tuait
Que jamais le venin ne glissait sans détruire,
Qu’un calice de fiel empestait, infectait,
Et que l'indifférence pouvait tout autant nuire ?

Qui donc a décrété que pleurer était mièvre
Et que de conjurer le sort par un credo
Etait oeuvre de fou ou délire de fièvre,
Et que de croire encore n’était que quiproquos ?




Nad Wolinska "Credo"

Bonne semaine à tous les passants !

Libellés :

33 Comments:

At 6/3/07 16:14, Anonymous objectif-plume said...

pour moi, ces questions sont sans réponse. mais je sais que tes mots sont des réponses aux questions que personne ne pose.

 
At 6/3/07 16:51, Blogger Vincent said...

Eh bien Marie, après ses longues journées à t'attendre, nous voici au contraire en face d'une série de questions que tout le monde se pose.
Mais en attendant d'y répondre, je suis très content de ton retour et j'espère que ce sera pour de bon.
Je t'embrasse tendrement, Marie.

 
At 6/3/07 17:28, Anonymous Bruno said...

Personne n'a le droit de juger de notre existence , de juger , de notre vie , de nous juger , la moralité n'est qu'une norme de la société , car l'on vit dans une collectivité qui a mit des normes mais ou commence la norme de nos pulsions de notre soi, de quel droit peut on juger que l'on est "hors normes ". les " fous " et je mets de grands guillemets sont comme toi et moi , chacun avec sa perception des choses . On fait partie de la nature , on est animalité, pensant certes , c'est là le malheur . rejoindre les vrai s valeurs proche de la terre , de la nature ... sans tabous, sans jugement , sans culpabilité , vivre tout simplement, pleurer, rire... être soi et se foutre du quand -dira-t-on. Encore une fois VIVRE . je ne detient pas la verité avec un grand V , mais se sentit libre ...
Je t'embrasse Marie

 
At 6/3/07 17:29, Anonymous Bruno said...

Désolé pour le style un peu haché , mais c'est sorti comme cela venait !!!Bises

 
At 6/3/07 17:57, Anonymous double je said...

petit coucou printanier...
bises hors normes

 
At 6/3/07 19:26, Blogger BENJ said...

Qui saurait y répondre disposerait des clés!

J'aime ces questions sans réponse! Elle nous remette à notre place!

Amitiés!

 
At 6/3/07 20:27, Anonymous cristina said...

Des questions qui se posent bien à moi pour l'instant...mais je ne crois pas trop au hasard.
Convaincue que notre destinée est toute tracée depuis la naissance.
Bonne soirée, Marie.

 
At 6/3/07 20:51, Blogger annick said...

je t approuve Bruno..

je décide de moi
je décide ma vie pour moi
je sais le pourquoi
je sais en moi ma vie
je m'aime vivante
je me respire de vie
je me moque du ce qu'on dira
je me suffis d'avancer
je suis contente d'être vivante
je me suis trouvée de telle vie

bises tendresse, MarieL,
et comme tes écrits sont beaux de toi!

 
At 6/3/07 21:29, Anonymous ABC said...

Merci pour ta visite :
Invitation à poursuivre le voyage
Notre vagabondage de vers et d'images
Qui petit à petit crée des liens
Entre les blogs le tien et le mien.

Bonne soirée
ABC

 
At 6/3/07 21:36, Blogger Beo said...

Très beau texte qui dissipe les idées toutes faites d'avance et le fatalisme.

Bonne semaine à toi aussi ;)

 
At 7/3/07 00:39, Anonymous lancelot said...

Qui est donc derrière ces questions ?
Et quelle est donc ta réponse ?
Très philosophe
Toi et tes strophes.

 
At 7/3/07 02:25, Blogger Le_peintre said...

Des réflexions sur soi en alexandrin avec un brin de mélancolie ,j'aime .

 
At 7/3/07 05:12, Blogger tanette said...

Que de questions l'on peut se poser ! Les tiennes si bien formulées ne nous laissent pas indifférents. Bonne journée Mariel.

 
At 7/3/07 07:33, Blogger brigetoun said...

mais j'avais manqué ce retour !

 
At 7/3/07 10:07, Anonymous Bruno said...

Oui Annick c'est spontané !

 
At 7/3/07 14:53, Anonymous muse said...

Tu sais que je sais aussi m'arrêter sur tes écrits et celui là plus que tout autre me ressemble tant;je partage tant de ces interrogations et lisant le dernier vers du troisième verset cela me rappelle tant de choses...
Bises affectueuses

 
At 7/3/07 15:04, Anonymous hors-cadres said...

question sans reponse qui ont pour merite d'etre poser sans attendre de éponse mais au contraire de l'action.

Ps: mercipour ton passage chez moi

 
At 7/3/07 18:02, Anonymous mamounette said...

Multitude de questions et beaucoup de réponses à donner...si l'on peut. Car il faut admettre le mystère et s'y soumettre, que faire d'autre ? La science nous apprend beaucoup, quand au reste faisons entrer la tolérance et la solidarité. Bonne soirée.

 
At 7/3/07 20:17, Anonymous Elisanne said...

bisous d'un coucou qui va se transformer en hibou

 
At 8/3/07 13:01, Anonymous olivier said...

Chère Marie,
avec humour je dirais : "Dieu seul le sait !".
Je pense que nous pouvons répondre nous-mêmes à ces questions.
Une fois de plus, ta plume est exceptionnelle !
Gros bisous,
OLIVIER
PS : tu viens qd tu peux !!

 
At 8/3/07 20:37, Anonymous marie.l said...

merci à toutes et tous d'avoir laissé une trace de votre passage, à bientôt !

 
At 8/3/07 21:03, Anonymous nina said...

je t'envoie un rayon de lune et une corbeille de tendresses .

 
At 8/3/07 22:03, Blogger Wictoria said...

J'aime, parfois, me sentir mièvre :)

 
At 9/3/07 00:14, Anonymous Gérard said...

Qui a dit que c'était un plaisir de lire les poèmes de Mariel.

 
At 9/3/07 00:57, Anonymous Sylvain said...

Des questions sans réponses, des réponses incertaines, improbables, imprécises. La seule chose dont je sois sûr, c'est que le week-end approche et que je te le souhaite doux et agréable. Tout simplement.

 
At 9/3/07 06:45, Anonymous lumi said...

coucou mariel ,
aujourd'hui je me rapproche de toi , je vais à Séléstat chez mon fiston ....

 
At 9/3/07 09:29, Anonymous tanette said...

Un grand merci pour tes passages chez moi, je te souhaite un vendredi le plus serein possible. Bises.

 
At 9/3/07 11:23, Anonymous Gérard said...

Merci Mariel pour ta fidélité, je te souhaite un bon week-end ensoleillé.

 
At 9/3/07 14:43, Blogger Aux fruits de la Passion said...

Bises de vent.
...
MioModus.

 
At 9/3/07 16:02, Blogger micheline84 said...

tes questions, à mon avis, sont déjà des réponses : nous avons bien peu de liberté.Se sentir libre sans s'occuper du reste du monde, c'est bien court, enchaîné par un destin que nous n'avons pas choisi n'est pas tout à fait juste non plus , la réponse qui se rapproche le plus de celle que je ferais est celle de mamounette : apporter notre petite pierre de création dans la marche vers la connaissance de notre moi et du monde avec tolérance pour tout ce qui n'est pas encore à notre portée

 
At 9/3/07 16:38, Anonymous aben said...

Me voilà moi aussi avec bien du retard...
Que je crains d'avoir du mal à rattraper !
Je me dis que ça fait d'autant plus plaisir de se retrouver.

 
At 9/3/07 16:53, Anonymous ritadaphné said...

Jolie icône!. C'est toi petite?...
A question facile, réponse facile!......
Ritaterreàterre...

 
At 19/3/07 23:09, Blogger Audrey H. said...

* Qui a tiré au sort notre biographie
Est-elle le destin ou le fruit du hasard ? *

Et si notre existence relevait... d’un hasard déterminé ?

:)

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!