mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, février 22, 2007

Chaque heure a ses raisons, ses conforts, ses ennuis,
Où s’irisent ténues les minutes de chance

Où quelques déchirures argentent les défis,

Où désenchantement s’allie à transparence.


Du sort de mes non-moi, au ressac de la vie,

Des excès de débauche à l'apparat du rien,

De vains foisonnements m’ont pourtant enrichie,

Des capitaux de maux m’ont nourrie de leurs biens.


Patrimoine fécond, maints recommencements,

Ont ressourcé encore le pactole empoché

Que de lourdes années, que des chemins déments

N’ont su anéantir ni même effilocher.


Je rends grâce à ma mère, mon père et mes aînés

D’avoir gravé en moi cette persévérance,

Car de n'être toujours que bonne volonté,

Aurait pu me faire fuir, mais m’impulse patience.



"Persévérance" en chinois avec un doux clin d'oeil à Holly http://rosesdedecembre.blogspot.com/

Bonne journée à tous les passants

Libellés :

36 Comments:

At 22/2/07 08:57, Anonymous lumi said...

ombres chinoises et autres chinoiseries sont au goût du jour ...bizzz

 
At 22/2/07 09:18, Blogger Muse said...

voilà un poème qui te ressemble tant pour qui te connaît...merci Marie!BBBB

 
At 22/2/07 09:43, Blogger brigetoun said...

marie l nous voilà soeur - si ce n'est que moi je ne fais que m'y essayer

 
At 22/2/07 10:19, Anonymous cristina said...

J'aime bien la toute première phrase de ton poème!
Bonne journée, Marie.

 
At 22/2/07 10:33, Blogger Julie said...

... et en japonais ça se dit: 忍耐 nintaï,
composé de:
- 忍 nin (idéogramme juxtaposant "épée" sur "coeur"): endurer, supporter, l'idée qu'on serre les dents et qu'on prend sur soi; comme dans "ninja", l'être humain qui supporte tout silencieusement;
- 耐 tai ("un pouce" "de plus"): résister; comme dans divers mots japonais du type "incombustible", "résistant à la chaleur", etc.

Dans le mot chinois, le premier idéogramme est, d'après ses "clés", lié à l'idée de se tenir droit, de tenir "de nouveau" et comme une table, solide; le deuxième idéogramme est celui de la puissance.

Je ne doute pas que tu sois comme le mot chinois. Je te souhaite d'avoir aussi la nintai, et je t'envoie plein de ryoku supplémentaire (力).

Gambate kudasaï!

 
At 22/2/07 11:28, Anonymous Gérard said...

Mais si Mariel, tes chinoiseries sont colorées par le texte.

 
At 22/2/07 11:56, Blogger Julie said...

Précision: bien sûr il ne s'agissait pas de te demander le silence, n'hésite pas au contraire à t'exprimer comme tu l'as fait si joliment ici ou si gentiment avant. La nintai a ses limites! Bises, que le soleil blanc d'aujourd'hui t'apporte sérénité et chaleur.

 
At 22/2/07 13:35, Anonymous Olivier said...

Persévère ! tes quatrains sont sublimes !
Etant un passionné du Japon, j'adore les idéogrammes ! vous pouvez m'en envoyer !
Ma chère Marie ne t'inquiète de rien, profite de la vie au contraire !
Bisous,
OLIVIER

 
At 22/2/07 13:49, Anonymous mamounette said...

Un texte plein d'espoir. Et la calligraphie chinoise est tellement belle.. Merci.

 
At 22/2/07 13:58, Anonymous tanette said...

Persévérance et patience : deux qualités très utiles pour tous les recommencements que nous imposent les aléas de la vie. Contente de ton retour, très bonne journée Mariel !

 
At 22/2/07 16:00, Blogger marie.l said...

- lumi : oui chinoiseries hi hi !
- muse : et oui ! tu me connais !
- brig : tes coups d'essai sont des coups de maître, je confirme !
- cristina : bonne journée à toi aussi
- julie : ah ma chère Julie quelles superbes explications et, pour la précision amenée plus bas, hé hé ! j'ai bien compris et tu sais aussi que je ne me tais pas, merci à toi
- gérard : chinoiseries au programme du jour oui, oui !!
- olivier : quel plaisir de lire ton enthousiasme !
- mamounette : oui de l'esthétisme dans une belle philosophie
- tanette : mon retour n'est pas acquis quotidiennement, mais je ferai du mieux possible

Merci à vous tous !

 
At 22/2/07 22:08, Blogger Gaëlle said...

Superbe poème Marie !! La fin me touche tout particulièrement... Tes mots sont une douceur, et ils m'ont manqué mais me revoilà. Bonne soirée !

 
At 23/2/07 00:52, Anonymous Sylvain said...

Persévérer, l'un des mots que je préfère. Tes mots résonnent merveilleusement.

 
At 23/2/07 00:55, Anonymous lancelot said...

Tu plonges dans une phase mélancholique de ta vie, on dirait. Bises.

 
At 23/2/07 07:06, Anonymous nanou said...

patience et endurance, ceci accompagne ma vie, sur le métier cent fois tu remets ton ouvrage, et encore et encore , pour vivre en paix avec soi-même, savoir s'apprivoiser
je pars au ski, je vais bien
bizoux

 
At 23/2/07 07:29, Blogger julie70 said...

ton link holly ne marche pas, c'est toujours une plaisir de te lire

 
At 23/2/07 09:59, Blogger Holly Golightly said...

Ma Douce Marie,
Merci pour ce clin d'oeil que je reçois avec un sourire et beaucoup d'amour.
Le sinogramme a pour pinyin "yì". Il y a aussi dans une idée de poils hérissés ou de griffes, mais l'explication de Julie pour le chinois est très juste (je ne connais pas le japonais et si peu le chinois).
Mais, c'est de la lì (力) que je t'envoie, puisque je suis chinoise. :-)
Passe une belle journée. Mille bisous.

 
At 23/2/07 10:57, Blogger Julie said...

Coucou les gens! Coucou Marie, Holly et tous!

Encore une précision: dans l'idéogramme de gauche, je parlais de "de nouveau" et de table (les deux zigouigouis de droite), en fait la clé réunissant les deux signifie, pour les Japonais en tout cas "arme".
J'ai passé pudiquement sous silence la clé de gauche, celle qui ressemble à des griffes, et c'était dommage: pour les Japonais c'est le chien (par exemple "maison" s'écrit avec la clé "toit" au-dessus de cette clé).

[NB: le Japon a copié ses idéogrammes sur ceux des
Chinois, au VIIè s. Comme c'est un emprunt récent il y a énormément de points communs.]

Bon, en résumé il faut imaginer
- un chien se tenant droit, armé (ou alors c'est le chien qui sert d'arme),
- la puissance.

Ca fait penser aux chiens-dragons gardiens des restaurants. Vous savez: avec la boule dans la bouche, fidèles au poste et robustes.

 
At 23/2/07 13:51, Anonymous Gérard said...

BMWOQ, voilà les lettres à afficher pour te laisser un petit mot, quelle poésie (rire) bonne journée Mariel.

 
At 23/2/07 15:00, Anonymous double je said...

bonne journée à toi, tendres pensées...bisous

 
At 23/2/07 15:18, Blogger marie.l said...

merci à vous qui avez laissé trace de votre passage, et plus particulièrement à Douce Holly et Julie spécialistes des idéogrammes pour les renseignements et précisions apportés à tous les lecteurs, quel plaisir, quel bonheur !!!!

 
At 23/2/07 18:08, Blogger Holly Golightly said...

Coucou !!!
家 maison (jiā) maison en chinois. C'est la même chose en japonais, Julie ?
Oui, je savais pour l'emprunt au chinois.
Bisous à tout le monde et, particulièrement, à Marie et Julie.

 
At 24/2/07 08:03, Blogger Julie said...

Oui Holly, c'est le même et il se dit ie (prononcer "iyé") la... plupart du temps, du moins quand on parle de maison! Les idéogrammes japonais ont souvent plusieurs prononciations possibles.
Celui-ci peut aussi se dire ka en combinaison et signifie aussi "personne" par euh... métonymie, c'est ça?
On le trouve notamment dans 作家 sakka, "écrivain" ("créer/faire pousser" - "foyer/personne").
Et... c'est bien de cela qu'on parle, je crois. Marie.L, avec sa persévérance d'écrivain, partage avec nous ses textes et sa ténacité.
Très bon week-end à tous!

 
At 24/2/07 08:34, Blogger marie.l said...

un échange qui ne peut que me combler, merci Holly, merci Julie, excellent week end à vous et à tous les passants !

 
At 24/2/07 10:40, Anonymous ABC said...

C'est beau et bien mélancolique !

Bon week-end Marie
ABC

 
At 24/2/07 12:13, Anonymous Gérard said...

" Persévérance" je viens seulement de voir la traduction, tête en l'air que je suis. Bon samedi Mariel !

 
At 24/2/07 12:14, Anonymous Myblogforyou said...

Un texte qui dessine une douce mélancolie, en parallèle de cette calligraphie légère et subtile, ....bon w-end Mariel :-)

 
At 24/2/07 15:46, Anonymous ritadaphné said...

Quelle chouette idée d'illustrer ce jolie poème par cet idéogramme chinois!..Persévérance...! Sans te connaître, il me semble que ce mot te va comme un gant.
Ritaterreâterre.

 
At 24/2/07 16:28, Blogger Siréneau said...

Ils me plaisent beaucoup ces trois derniers poèmes Marie, comme un cheminement douloureux mais salutaire, et l'arrivée sur le haut plateau de la Persévérance, pas donné à tous...

 
At 24/2/07 17:05, Blogger marie.l said...

- abc : bon week end à toi également
- gérard : hé oui il est bon parfois de relire hé hé !
- myblogforyou : pour le coup de crayon tu as de quoi :-)
- ritadaphné : tu as peut-être raison!
- siréneau : j'espère tant pouvoir me reposer un peu sur ce haut plateau :-)

 
At 25/2/07 09:05, Anonymous lumi said...

bon dimanche mariel ...

 
At 25/2/07 14:34, Blogger Accent Grave said...

L'endurance, ça vient à force de patience, de détermination. Tout le monde n'en n'a pas autant.

Bravo!

Accent Grave

 
At 25/2/07 18:52, Anonymous Gérard said...

Un petit bonsoir et te remercier de ton chaleureux commentaire, çà réchauffe. bonne soirée Mariel.

 
At 25/2/07 19:18, Anonymous double je said...

un petit bisou pour te souhaiter une bonne soirée...

 
At 25/2/07 21:03, Blogger annick said...

Tendre soirée
Bordée de rêves
Maqiques et bons

 
At 6/3/07 15:53, Blogger Audrey H. said...

Au-delà de la bonne volonté de l’instant, savoir user de patience et persévérer dans le temps...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!