mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

lundi, janvier 22, 2007

Le pardon


Le bateau fait escale
Et la soute se vide,
Le soleil qui se couche
Sur la mer apaisée,
Sourit au monde astral,
A la lune livide,
Aux étoiles babouches
D'une nuit entamée.

J'ai coulé et glissé
Sur cette pente douce
Que certains interdits
Rendent bien dangereux,
Sur le quai embrasé
Que la vie éclabousse,
J'ai troqué le banni
Pour un saut périlleux.

J'ai fait de ma soirée
Un bouquet bicolore
Avec quelques pavots,
Des bleuets indulgents,
J'ai rejoint un passé
Sur vert éclairci d'or
Où seuls restaient des mots
Revenus au présent.

Ce fut une cascade
Dans le thème survie,
Un élan, un sursaut
Nécessaires au pardon
D'un jour où l'escalade
Meurtrière a surgi.
... Un moment soubresaut
Rédempteur d'affliction.





Vase de pavots, Claude Monet 1883

Une fiction bien sûr pour parler du pardon, mais qui n'a jamais été confronté à cette situation ? Pardonner ou se faire pardonner et se sentir revivre !

Que le début de cette nouvelle semaine vous soit agréable !

Libellés :

21 Comments:

At 22/1/07 09:08, Blogger brigetoun said...

joli sentimen à ressentir le pardon - et joli accord de couleurs dans tes vers

 
At 22/1/07 09:42, Anonymous ABC said...

Du passé au présent
Il n'y a qu'un instant
Les deux se mèlent
Et nous entraînent
Bonne semaine
Qu'elle soit sereine !

 
At 22/1/07 10:08, Anonymous Olivier said...

Ton poème est tout simplement beau. Il colle à l'actualité. Le pardon, voilà un mot que l'Abbé Pierre a essayé de nous apprendre.
Merci pour les refs du livre.
Belle semaine !
Bisous,
Olivier

 
At 22/1/07 10:51, Blogger tanette said...

Pardon : difficile parfois, mais tellement libérateur. Bonne semaine Mariel.

 
At 22/1/07 10:54, Blogger Gelzy said...

Ah le pardon ! A nos parents, à nos enfants, à nos amis, à nos amants ... le plus difficile : pardonner à nous-mêmes de n'avoir pu devenir ce que nous étions." qu'est-ce que je suis devenue ?" "Qu'est-ce que tu deviens ?"

 
At 22/1/07 11:06, Anonymous vincent said...

Coucou Marie, belle confession je pense. ;o)
le rythme est très beau.
bonne journée. 'Ttention à la neige!!!

 
At 22/1/07 11:17, Blogger julie70 said...

surtout Se pardonner! merveilleux poème, puis-je le publier dans mon blog?

 
At 22/1/07 11:30, Blogger marie.l said...

- brig : les couleurs du pardon, de celui que l'on donne ou que l'on reçoit sont celles de l'or à mon avis
- abc : belle semaine à toi également
- olivier : ton commentaire qui se nourrit de l'actualité est juste et comme d'habitude généreux
- tanette : belle semaine aussi ! oui libérateur et dans les deux sens !
- gelzy : il est vrai que le pardon à soi-même, pour quoi que ce soit est le plus difficile à rendre, et pourtant..
- vincent : je parlais de fiction, mais il est évident que chacun peut prendre ce texte à sa convenance
- Julie : ma réponse sur ton blog

 
At 22/1/07 12:15, Blogger Muse said...

quel rythme dans celui là? et je m'y retrouve complètement...Bonne et douce journée Marie

 
At 22/1/07 12:29, Blogger annick said...

quand je me fais pardonner mes sottises nombreuses,
cela fait vraiment du bien où cela passe!

 
At 22/1/07 13:09, Anonymous Gérard said...

Il y a tellement de violence impardonnable, qu'il faut être fort pour pardonner.

 
At 22/1/07 13:53, Anonymous Guess Who said...

Hummm ce poème traite il uniquement du pardon ? Il me semble y lire aussi "sursaut", "renaissance", "défi"

 
At 22/1/07 14:29, Blogger marie.l said...

- muse : bonne journée et heures douces à toi aussi !
- annick : qu'il est agréable de lire ton auto-dérision !
- gérard : tu as certainement raison, mais le tenter est possible
- guess who : lire sursaut et renaissance oui puisque pardonner ou se faire pardonner apporte ceci, quant au défi non, aucun défi pour moi à moins qu'il soit celui d'aboutir dans cette démarche !

 
At 22/1/07 17:23, Blogger annick said...

sursaut et renouveau sont de "biens précieux" jolis mots
défi je ne connais pas

 
At 22/1/07 17:55, Anonymous bernard said...

un très beau texte ...
merci
et bonne soirée

 
At 22/1/07 20:00, Anonymous Anonyme said...

Douce nuit Marie je t'embrasse.

 
At 22/1/07 20:01, Anonymous vincent said...

autre utilisateur = vincent

 
At 22/1/07 21:39, Anonymous mamounette said...

Ah oui le pardon, le vrai sans rancune avec le coeur. Difficile quand la chose à pardonner est lourde à porter. Il est plus facile d'expliquer, de comprendre que de pardonner. Je pense que dans la vie il doit y avoir des pardons très très difficiles comme l'assassinat d'un enfant ! Je pense que je ne pourrai pas.

 
At 22/1/07 22:32, Anonymous cristina said...

Le pardon c'est beau, mais franchement pas toujours facile.
Merci pour cette belle réflexion.

 
At 22/1/07 23:00, Blogger marie.l said...

- annick : sourire !
- bernard : merci
- vincent : bonne nuit
- mamounette : combien je te comprends mais je dois avouer que la rédaction et la réflexion de mon texte ne m'avait pas amenée à une telle extrémité...
- cristina : parfois il peut arriver après avoir fait le deuil d'une situation, mais il est sûr que tout dépend de ce qui a engendré cette situation et ce qu'elle a été...

Ne serait ce qu'un instant de réflexion c'est tout ce que je souhaitais évoquer avec ces mots, merci à vous d'y avoir donné suite.

 
At 3/4/08 15:47, Blogger Gwen said...

C'est si dur de pardonner... Encore plus de ne pas l'être !

Je suis sûre que tu devais pardonner facilement...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!