mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, janvier 25, 2007

Histoire courte (14)

Fiction encore évidemment et d'aucuns penseront que j'en veux aux pédants. Cela pourrait en avoir l'air, mais en fait je n'en veux à personne ;)

De longs conciliabules, entretiens et complots
Ont jalonné la vie de Philibert Martin,
Causeries sarcastiques émaillées de gros mots
Lui ont valu le nom de Crétin Philistin.

Il est mort hier matin
Etouffé par les maux
Qu’il avait à gogo
Souhaités à Margot.

Il a voulu tuer dans l’oeuf les doux propos
Que la belle brunette avait d’un air félin
Jetés sur du velin.
Pédagogue lourdaud,
Ce cuistre de Martin
N’a pas su résister à l’appel de l’appeau
Comme souvent le font les pédants dont l’instinct
Est de mimer à fond, sans rime ni repos
Le jeu du galopin
Trop sûr de son destin
De chef porte-drapeau.

Il a tout fait foirer, ce pantin de Martin
Car mal lui en a pris de jouer du pipeau
A vouloir trop crâner on devient cabotin.
Il aurait mieux valu qu’il aval’ son chapeau
Car le bois de pipeau perce les instestins.


J'espère pour vous toutes et tous, une excellente journée, et que soient tout aussi belles les quelques autres qui suivront puisque je ne serai plus là pour vous le souhaiter. Je reviendrai vous lire bientôt.

Libellés :

27 Comments:

At 25/1/07 09:58, Anonymous Olivier said...

Heu... Tu nous quittes encore... J'espère que tout va bien !
Encore un riche et bien drôle poème, quel talent !
Je t'embrasse,
OLIVIER

 
At 25/1/07 09:59, Blogger brigetoun said...

pauvre Martin - Tu te risques dans le monde extérieur ?

 
At 25/1/07 10:09, Blogger micheline84 said...

eh quoi, encore une fugue?

sans rapport:tous les ânes ne s'appellent pas Martin

 
At 25/1/07 11:34, Anonymous Gérard said...

A l'appel de l'appeau, ce Martin ne serai-t-il pas pêcheur ?

 
At 25/1/07 12:16, Anonymous tanette said...

Joli poème bien musical. Tu repars déjà ! Tu viens à peine de revenir, hi hi . A bientôt. Profites bien.

 
At 25/1/07 12:56, Blogger annick said...

je viens te souhaiter bel repos, repose toi, ressource toi..
tes mots posés sont toujours beaux!

 
At 25/1/07 13:05, Anonymous vincent said...

Aurait il, ce grand fat, voyagé dans la grèce
qu'il auraît pu jouer avec l’appeau
d'Ephèse.
Bon! marie, j'ai pas eu le temps de te dire au revoir. Tu nous reviendras bientôt j'espère.
Grosses bises

 
At 25/1/07 17:46, Anonymous ovgrdok said...

Coucou, surtout profite bien de la chanson, hé, hé...
à bientôt, gros bisous

 
At 25/1/07 18:15, Anonymous objectif-plume said...

très joli texte.
tu pars quelques jours? reviens-nous vite... et en pleine forme

 
At 25/1/07 18:36, Anonymous Sylvain said...

Bonne année 2007 également! Qu'elle soit riche en émotions et en souvenirs! et vive la neige! les villes sont un peu moins grises!

 
At 25/1/07 18:55, Blogger Muse said...

Ce Philistin là n'a finalement que ce qu'il mérite...
Et puisque tu t'en vas et que tu viendra nous lire bientôt, je te dis donc à bientôt...BBBB

 
At 25/1/07 19:18, Anonymous cristina said...

Je reviens, tu pars, oh!
A très bientôt, Marie.

 
At 25/1/07 20:38, Anonymous bernard said...

vraiment très bien trouvé
bravo et bonne soirée

 
At 25/1/07 21:38, Anonymous Dhimwoe said...

Ca me rappel mes dix ans . . .

 
At 26/1/07 08:25, Anonymous aben said...

Je ne pense pas que ce soit en vouloir aux pédants que d'en faire le portrait. D'autant que le portrait est tout à fait ressemblant
on séjour là où tu vas et à quand tu peux. On sera là !

 
At 26/1/07 18:58, Anonymous Coumarine said...

Bonsoir MarieL.
amusant de te découvrir dans ton blog, moi qui te voit passer avec talent sur Paroles PLurielles...J'aime beaucoup ce que j'y ai vu déjà...je reviendrai

 
At 27/1/07 13:41, Anonymous aben said...

" C'est juste un test, je repasse vous lire. Merci et bon week-end"

 
At 28/1/07 16:35, Anonymous lancelot said...

Pour une histoire courte, elle est courte !

On dit que partir c'est mourir un peu. Je dirai en ce qui te concerne: partir c'est aimer intensément. :-)

Que ce voyage t'apporte plein plein de bonheur et de tendresse.

 
At 28/1/07 20:57, Blogger BENJ said...

j'ai peu de temps pour venir voir tous mes blogs préférés... mais chque fois que je le prends, le temps, il me le rend bien!

A bientôt donc et merci de tes passages réguliers par chez moi!

Amitiés.

 
At 30/1/07 12:29, Blogger Gelzy said...

Itou merci Marie pour l'entretien de la forme quand tu passes me voir. sans tes comments je n'aurais peut-être pas eu le courage de persévérer sur la route aux chansons

 
At 30/1/07 17:40, Anonymous Bruno said...

On a tous besoin de pauses , reviens nous quand-tu en as envie on sera tout encore là . Moi aussi je me pose pour prendre le temps de regarder

Bises Marie

 
At 30/1/07 18:55, Anonymous vincent said...

Comment? pas encore rentrée? non mais! faut pas abuser madame.
rentre bien, Marie et repose toi bien aussi. A bientôt.
je t'embrasse.

 
At 31/1/07 12:36, Anonymous nina said...

Mariel il serait temps de revenir :-)

 
At 31/1/07 12:51, Anonymous magali said...

mais tu pars longtemps ? tout va bien au moins ? c'est pour des vacances j'espère ! bisous

 
At 31/1/07 21:01, Anonymous ABC said...

Un Week-end disais-tu ? Combien de jours durent les week-end avec toi ?
J'espère au moins que tu en profites pleinement.
À bientôt

 
At 1/2/07 22:40, Anonymous tanette said...

Dis, quand reviendra-tu ?
Dis, au moins le sais-tu ?

 
At 3/2/07 09:55, Anonymous aben said...

Bon, ben je suis juste passé voir s'il y avait de la lumièe...
Je n'ai touché à rien, prends ton temps

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!