mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mardi, octobre 23, 2007

Histoire courte (15)



Oh non tu sais !
Ce ne fut qu'un moment,
Un tout petit instant
de faiblesse !
Je me tairai dorénavant.
Mon silence tuera ton temps,
Pour ne pas me plaindre
je ferai encore semblant.
Oh non tu sais !

J'en ai eues de ces heures
Eternelles,
Des clignements de pleurs,
Des échos irréels
Déchirant les torpeurs,
Chinoiseries vacillantes
Qui s'éparpillèrent
Sans voix, sans toi,
Souvent, parfois
Aux violons éphémères.

Oh oui, tu sais !
Des jours à te dire,
Sans verbe ni mots,
Sans son,
Juste un sourire
A m'abîmer le coeur,
Et, dans la chair
D'indécentes étincelles,
Oh oui, tu sais !


Paroles ....
Simplement une histoire de tous les jours, de n'importe qui, de n'importe où, de n'importe quand, histoire banale sans doute, inspirée par la toile de Tamara de Lempicka

Douce journée à vous qui viendrez me rendre visite ...






Libellés :

24 Comments:

At 23/10/07 06:24, Blogger brigetoun said...

insomnie joliment féconde - bonne journée Marie

 
At 23/10/07 07:18, Blogger Rosie said...

Magnifique ce texte plein d'amour retenu, de tendresse non-dit...

Merci de nous partager tes beaux écrits.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxoxo

 
At 23/10/07 08:05, Anonymous le baladin said...

" je suis touché par ton texte et sensible à ce ver"juste un sourire à m'abîmer le coeur et dans ma chair d'indécentes étincelles" cet amour que l'on garde pour sois ce cri de l'intérieur qui ne peut s'extérioriser que dans un sourire !!!à celui qui regarde de comprendre l'émotion de ce sourire !!! quelle émotion dans tes mots le cri du coeur !!! bisous phil

 
At 23/10/07 08:41, Anonymous nina said...

c(est beau Mariel.

 
At 23/10/07 11:31, Anonymous cristina said...

Des mots tojours délicats et sensibles.
Bonne journée,bisous.

 
At 23/10/07 11:44, Blogger Le_peintre said...

Un doux coucou à toi.^^

 
At 23/10/07 19:39, Anonymous Gérard said...

Un peu triste mai tellement beau. bonne soirée Mariel.

 
At 23/10/07 21:15, Blogger micheline84 said...

prêter ses mots aux autres...
c'est oeuvre de poète
leur dire quelque chose d'eux..
c'est surtout avoir du coeur

 
At 23/10/07 21:36, Anonymous ABC said...

Juste un sourire
Pour te dire
Bonsoir
Il se fait tard
Juste un sourire
Pour te dire
À demain
À la croisée des chemins !

 
At 23/10/07 23:02, Blogger Muse said...

L'exercice me rappelle certains tableaux de Vilhelm Hammershoi que nous avions un temps commentés. Ce texte me parle beaucoup et j'y reconnais là la force de ton écriture.
Bonne nuit et BBBB

 
At 23/10/07 23:17, Anonymous Laudith said...

Comme ce texte est beau et plein d'émotions, il me parle beaucoup, ce tableau a bien fait de t'inspiré de si beaux mots Marie.

Que ta nuit soit aussi agréable que la lexture de ton texte.

Dous bisous.

 
At 24/10/07 04:32, Blogger Gelzy said...

j'ai connu le peintre par une amie argentine. Ton texte et la reproduction m'emmènent vers elle. une minute à regarder, un poème à évoquer et l'incommunicabilité des mots s'arrête un instant

 
At 24/10/07 07:44, Blogger Rosie said...

J'ai relu ton texte Marie, quelle belle poésie.

Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

 
At 24/10/07 10:07, Anonymous magali said...

toujours les bons mots mis à la suite les uns des autres...
bisous

 
At 24/10/07 11:37, Anonymous Guess Who said...

Belle journée que celle qui t'a permis d'écrire ce poème ...

 
At 24/10/07 14:04, Anonymous mamounette said...

Je suis contente de passer chez toi. Bonne continuation et amitiés.

 
At 24/10/07 14:06, Blogger Mohamed El jerroudi said...

marie.l Bonjour
Je te remercie pour ton commentaire dot lequel tu m'as fait la remarque de mon absence.
Effectivement je traverse une periode qui me fait elloigner de mon pc..
J'espère terminer ce travail qui me demande un temps fou...Et revenire comme avant car les amis qui me lisent me manquentbeaucoup.

Marie.l Amitiés à toi.

Mohamed

 
At 24/10/07 15:08, Blogger manuela said...

Des vers d`une poétesse...bisous doux...

 
At 24/10/07 15:53, Blogger OLIVIER said...

J'en ai des frissons...
Marie, ta poésie est un bonheur !
Merci pour ce fort moment.
Pleins de tendres bisous,
OLIVIER

 
At 24/10/07 18:16, Anonymous Annick said...

comment trouver les mots
pour dire le grand amour
comnent ne pas mentir
dans de simples petits mots
comment de comment comment
et le regard dit tant
comment ne pas encombrer
d'un grand amour en soi
comment de comment comment

 
At 24/10/07 22:00, Blogger MO said...

coucou ma Malou,,, un petit tour,, enfin le temps,,, un peu triste quand même mais de la tristesse des anges,,, celle des larmes de pluie,,, qui nous viennent du ciel pour nous dire,,, coucou ma Malou,,, un petit tour,,, enfin le temps,,,
celui qui passe
un peu triste mais si
MERVEILLEUX tout comme ton poème que j'aime autant que toi
mo

 
At 24/10/07 22:44, Anonymous tanette said...

Je te souhaite une nuit sans insomnie et remplie de beaux rêves.

 
At 24/10/07 23:42, Blogger tanette said...

Mariel, tu n'as pas rêvé, j'ai répondu à ton premier commentaire, j'étais entrain de faire des essais qui ne m'ont pas satisfaite, il faut que je trouve le moyen de réduire la photo, hi hi, elle prenait trop de place. Bonne nuit.

 
At 25/10/07 13:25, Anonymous regards said...

" C'est plus l'histoire d'une étrangère,
C'est le film que tu préfères
Et t'as le rôle principal
C'est plus l'histoire de quelqu'un d'autre,
C'est la chance qui trappe à la porte,
C'est pour la une du journal..."

http://www.dailymotion.com/video/x2gepw_francis-cabrel-le-danseur_music

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!