mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, juin 14, 2007

Par une nuit de rêve étrange
aucun humain n'étant admis...

un brouillard troué de mésanges,
dans la nature chantait la vie.

Quelques moutons en chair de laine
Qui d'herbes folles en champs d'avoine
cabriolaient à perdre haleine
à la recherche de pivoines

Une volée de gros bourdons
se libéraient par un pensum
d'avoir été trop polissons
et les voilà bêtes de somme ! *

Une colonne de fourmis
vaincues, brassées par la bourrasque,
cherchaient en vain un bon abri
tentant d'investir une vasque

Des insectes de toutes sortes
Avaient pris dans un air ému
La pose pour franchir la porte
De ce rêve d'hurluberlu !


*( zzzzzzz zzzzzz et non pas meuh meuh !)

Un rêve imaginé bien sûr, j'ai du mal à m'en souvenir d'habitude, alors je m'invente ceux que j'aimerais faire !

Que chaque instant de votre jeudi soit doux !







21 Comments:

At 14/6/07 07:38, Blogger Muse said...

Le monde du rêve nous conduit sur des chemins si merveilleux et le tien est rempli de la nature si belle
Douce journée à toi aussi Marie

 
At 14/6/07 07:38, Blogger brigetoun said...

nous avons toutes les deux des rêves inventés (moi ce sont les seuls).
et celui ci est absolument charmant, et pas seulement grace à l'absence des humains

 
At 14/6/07 08:14, Anonymous cristina said...

Dessines moi un mouton...!!!
Mes rêves sont plus souvent des cauchemards.
Belle journée, Marie.

 
At 14/6/07 08:45, Anonymous le baladin said...

tout d'abord merci de ton passage sur poésies d'une vérité, je découvre ton blog avec beaucoup de plaisir et je ressent chez toi cette approche des êtres et de la nature jusqu'au profond de tes rêves !! je reviendrai me ressourcer chez toi !!!! bizz phil

 
At 14/6/07 08:49, Anonymous ABC said...

Très beau rêve en somme
Pour bercer ton somme
Nos amis animaux
Avec ou sans mots
Connaissent les chemins
Les menant vers demain !wpnts

 
At 14/6/07 09:36, Blogger Gwen said...

Un bien joli rêve ! La nature donne toujours un sentiment d'apaisement à condition biensûr qu'elle soit calme ! C'est un plaisir de te lire, un moment apaisant!

 
At 14/6/07 09:49, Anonymous olivier said...

Et la morale de ton poème, de ton rêve ?
Une promenade avec les animaux, retour à l'essentiel ! la nature !
Pleins de baisers fleuris !
Merci pour tes mots !
Olivier ;)

 
At 14/6/07 10:24, Anonymous isabelle said...

je me souviens des miens
et me prive des plus poètiques
que mon imaginaire pourrait faire mien
simple et divin triptyque ...

 
At 14/6/07 11:31, Blogger micheline84 said...

marrant! mais toujours quelque chose de sous entendu : qu'ils soient de veille ou de sommeil nos rêves nous racontent quelque chose ...qui nous concernent.
A mes rêves de la nuit je dois mes émotions les plus violentes, de détresse ou de bonheur.
PS Mariel : je ne sais pas pourquoi mes videos empiètent sur le texte chez toi...question de configuration sans doute . et tu as un Mac je crois?
quand j'ai des problèmes de visibilité je vais à affichage pour modifier la police des lettres, mais..là..???
bonne journée à toi

 
At 14/6/07 12:10, Anonymous Gérard said...

Comme c'est mignon Mariel..pour la bête de "somme" je pensais à la mouche tsé-tsé !

 
At 14/6/07 12:21, Blogger tanette said...

Rêve parmi le peuple de l'herbe ! Superbe. Bises Mariel.

 
At 14/6/07 14:36, Blogger marie.l said...

- muse : douce journée à toi également
- brigetoun : inventer, imaginer, raconter, les animaux peuvent aussi être allégoriques hé hé !
- cristina : je te comprends et te souhaite une nouvelle fois bon courage
- le baladin : c'est un plaisir de venir te lire tout comme Manuela
- abc : oui les animaux bien plus naturels que l'humain
- gwen : sérénité un de mes mots clef :)
- olivier : tes mots à toi sont si charmants
- isabelle : et pourtant ...
- micheline : il est vrai que même imaginés les rêves que l'on s'invente ne sont pas anodins. Pour mon problème technique je verrai !
- gérard : c'est bien ça : un bourdon tsé-tsé hé hé !!
- tanette : l'herbe est (pas toujours) fraîche et verte deux adjectifs que j'aime beaucoup !

 
At 14/6/07 17:32, Blogger modile said...

je viens un peu tard,,, mais toujours avant jamais... aussi doux que la laine,,, on s'y croirait,,, là haut dans la bergerie,,,
mo di le

 
At 14/6/07 17:39, Blogger manuela said...

Je vois que Phil est déjà passé...je suis manuela...et merci bien d`être passé chez nous...je découvre ici un espace délicieux...ce poème en est très représentatif...un bel hommage à la nature inspiré d`un rêve à moitié oublié...un sentiment de tranquillité m`envahit soudain...une douce soirée...

 
At 14/6/07 17:57, Blogger marie.l said...

- modile : il n'est jamais trop tard ici, peut-être le sera-t-il dans la bergerie, mais je trouverai bien un moyen pour caresser la chair de laine!
- manuela : le blog, par un clic souvent imprévisible peut apporter tant de joie, et la mienne, de venir vous lire Phil et toi, est très grande. Bonne soirée aussi !

 
At 14/6/07 18:20, Anonymous souvienstoi said...

Quand la nuit habille nos rêves de ce voile noir brodé de lumière, un baume apaisant qui traverse ces mondes fabuleux où vagabonder est magique!! bien à toi

 
At 14/6/07 20:58, Blogger Wictoria said...

c'est vrai que lorsqu'on passe laisser un commentaire ne fin de journée, "tous tes amis sont là" (lire entre parenthèse avec la voix de Brialy ;)...) mais tu a sraison, il n'est pas trop tard et j'ai toujours du temps après ma journée de travail pour passer lire les étapes "bucoliques" de l'asile poétique :)

 
At 14/6/07 23:40, Blogger Siréneau said...

Cette part de rêve dans tes vers qui sont rêves à l'envers, rêve de rêves, réverbération du verbe sur l'herbe et sur la chair de laine, c'est pour cela qu'ils plaisent tant tes poèmes, parce qu'on te voit rêver les yeux ouverts; merci c'est si joli :)

 
At 14/6/07 23:49, Blogger Le_peintre said...

J'imagine... je vais peut-être en rêver cette nuit.^^
Douce soirée à toi.

 
At 15/6/07 07:15, Blogger marie.l said...

-souvienstoi : merci pour ce passage et merci aussi d'en avoir laissé une trace !
- wictoria : merci à toi de prendre de ton temps si précieux pour venir me lire, merci de ta fidélité !
- siréneau : rêver les yeux ouverts peut, à ses moments, faire perdre pieds, reste alors la chair de laine pour ne pas se faire mal en tombant, ne jamais l'oublier ;)
- le peintre : as-tu eu droit à tes rêves ?

 
At 15/6/07 08:12, Blogger Vincent said...

Bonjour Marie.
La semaine se termine dans les embruns mais j'espère vivement que le ciel se dégagera surtout sur le bleu de tes yeux.
Je te souhaite une belle fin de semaine.
je t'embrasse

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!