mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, novembre 09, 2006

Vagabondage

J’accoste ton sourire à tes lèvres flottant
Comme une errance blonde au parfum anisé,
Une Terre Promise à l’abri des tourments
Qu’un peintre aurait croqué sans jamais se lasser.

Je jette l’ancre au fond de tes yeux vert amande
Pour échouer sur l’île appelée Bout du Monde
Je me ferais Circé si tu me le demandes
Et t’offre les couleurs d’étapes vagabondes.

Je mange dans tes mains et bois à tes genoux
Ce que donne la vie en nectar et délices
Je t’offre si tu veux les pronoms toi, moi, nous,
Une allée de senteurs et des rires complices...




Circé offrant une coupe à Ulysse par John William Waterhouse (1891)

Belle journée à tous les passants

15 Comments:

At 9/11/06 06:23, Anonymous objectif-plume said...

si je dois donner ma préférence, c'est l'allée des senteurs. je la sent d'ici et ça sent bon

 
At 9/11/06 07:29, Blogger brigetoun said...

ah ces peintres faussement sages du 19ème

 
At 9/11/06 08:37, Blogger Muse said...

la Terre Promise enfin atteinte, je comprends bien tes envolées lyriques

 
At 9/11/06 08:47, Blogger Wictoria said...

Tu sais que j'ai un faible pour les oeuvres de Waterhouse ? Je l'utilise d'ailleurs souvent pour illustrer mes propos et j'ai choisi une de ses peintures pour me représenter avec mes "enfants" (celle qui permet d'accder à mon profil).
Très beau poème que je trouve bien plus intéressant que ceux qu'on nous faisait apprendre à l'école !

 
At 9/11/06 09:27, Anonymous double je said...

Mariel quelle belle envolée,
involontairement j'ai lu à la place de Circé le mot que tu peux deviner aisément, hé, hé...
bonne journée avec un ciel bien gris ce matin, bisous...

 
At 9/11/06 09:58, Anonymous cristina said...

L'ile du bout du monde,doit être bien attirante!
Belle journée sous le soleil!

 
At 9/11/06 10:37, Anonymous Olivier said...

Je bois comme du petit lait ce poème d'amour ! je savais que ton talent étaiy intact !
Bises,
OLIVIER

 
At 9/11/06 11:06, Anonymous JC bataille said...

Voilà un bel exercice de séduction !

 
At 9/11/06 14:01, Blogger tanette said...

"Je jette l'ancre au fond de tes yeux vert amande" : j'aime beaucoup.
Bonne journée Mariel, ici toujours avec beacoup de soleil, je t'en souhaite autant.

 
At 9/11/06 15:42, Anonymous aben said...

Bien jolie compagne pour un vagabondage.

 
At 9/11/06 15:59, Anonymous vincent said...

Tu ne sais pas Marie que j'ai les yeux vert amande.
-----------------------------------
Circé
Ô! Mère, Ô! Sœur, Ô! Fée, Ô! Magicienne.
L’odyssée est finie et nous voici au port.
Mes compagnons de route se remettent à peine
De charybde et Sylla, et de ceux qui sont morts
Dans les rixes navales, en des flots impétueux.
Des géants endormis sur des plages hostiles
Que nous avons tués en leur perçant les yeux.
Ce n’est que pour les tiens que j’aborde cette île.
Ton regard de cristal Circé, mon être paralyse
Je ne demande pas que tu me changes en roi.
Je souhaite uniquement que tes baisers me grisent
Que la soie de ta peau se colle contre moi.
Je peux si tu le veux apaiser ta douleur
Toucher du bout des doigts le malheur qui te touche
Éloigner de ta vue ce qui blesse ton cœur
Je veux ce que tu veux, dis moi le de ta bouche.
Abreuve toi d’abord, je te tends mon hanap
Je verserai le vin de l’immortalité
Ô! Cœur fidèle, tu as gardé le cap
Les fils par toi tissés sont les liens de ta fidélité
Je veux que tes amants évacuent ce port.
Et que mes compagnons ne soient changés en porcs.

Mariel et Wictoria, j'aime quand vous illustrez vos textes des peintures de cet artistes ou de son école.

 
At 9/11/06 18:03, Anonymous Bruno said...

Tu te doutes que je ne peux qu'aimer imagination en peintre symboliste, mythologie grecque en femmes fatales ...et tes mots quel régal ! Superbe

 
At 9/11/06 23:34, Blogger Dalva said...

Mariel, j'ai adoré ce poeme! Images fortes et a la fois delicates: "je mange dans tas mains et beuve a tes jenoux" ... très belle, beau rythm aussi.

Une belle nuit!

 
At 10/11/06 00:16, Blogger marie.l said...

les traces de votre passage me comblent d'aise, merci à vous toutes et tous...

 
At 12/11/06 22:27, Blogger Lamousmé said...

Quel poème pour parer ce Waterhouse!!

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!