mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mardi, octobre 17, 2006

Le vent


Avec le vent qui joue et la pluie qui fredonne,
Avec le vent qui erre au giron des ramures
Et le vent qui s’amuse à des volées friponnes
Apparaissent les jours enrobés de murmures.

Lorsque le vent délire en folles sarabandes
Et que sa chevauchée décoiffe insolemment
Le soleil attristé remet sa houppelande
Pour rester malgré lui un astre rayonnant.

Lorsque le vent enlace en mouvance timide,
Fourbu un court moment d’avoir été gaillard,
Les nymphes, les naïades et les chastes sylphides,
Il reprend son élan et devient pleurnichard.

Parfois le vent s’endort, oublie ses farandoles,
Il ne butine plus, quitte le maraudeur,
Il s’appelle soit Njord, Amon, Vâyu, Eole,
Et comme un nouveau-né, a besoin de chaleur.




Eole : marbre ancien

une belle journée d'automne, sans trop de vent, à vous qui passez...

29 Comments:

At 17/10/06 06:31, Blogger tanette said...

Chez nous il s'appelle l'Autan et en ce momentil décoiffe sérieusement. Bonne journée Mariel.

 
At 17/10/06 08:20, Blogger brigetoun said...

ke fait est que je ne sais pas Eole mais nous oui nous pouvons avoir besoin de chaleur quand il est là

 
At 17/10/06 09:04, Blogger Muse said...

pas de vent ce matin , en revanche nous allons avoir droit à trois bonnes journées de pluies incessantes, à en croire la météo...Mais pour quand?je soleil est encore présent...

 
At 17/10/06 09:19, Anonymous Andariel said...

Vents des océans et des terres
Filant aux quatres coins du monde
De sept chemins, en une ronde
En chaque paradis et enfer

Le premier vent est le violet
On dit qu'il porte la conaissance
Il souffle à l'oreille des naissances
Et nous décrit la vérité

Le second vent est le vent bleu
Venant par dessus chaque mer
Rafraîchissant d'eau notre terre
Plongeant jusqu'où il n'y a d'yeux

Le troisième vent existe cyan
C'est le vent de la liberté
Battant sous les ailes des fées
Dans le ciel et pour les enfants

Le quatrième est le vent vert
Que certain disent porteur de vie
Mais il ne crée, il agit
Et soigne ceux qui ont souffert

Le cinquième vent est le vent jaune
Inexoarble, il est le temps
Il détruit tout, ne fait aumone
Mais de tous il reste le plus lent

Quand au sixième, il est orange
Il apporte la confusion
Apporte le doute jusque aux anges
Et nous pousse à la trahison

Le septième vent est le vent rouge
Rouge comme le chaud, comme la guerre
C'est le vent des passions sans fers
Qui font qu'à la fin ce monde bouge

Restent encore les vents blancs et noirs
Vent de pouvoir et vent de mort
L'un forme sans cesse mille espoirs
L'autre est les derniers souffles des corps

*écrit le 21/08/06 à 21h01 pour un autre blog (fatigué aujourd'hui, alors je reprends ^^...)*

 
At 17/10/06 10:10, Anonymous JC bataille said...

Très joli poème sur le vent.

 
At 17/10/06 10:36, Anonymous vincent (AFRICANTAL) said...

Bonjour Mariel et merci pour ta fidélité.
Dois-je comprendre qu'en ce 17ème jour d'octobre, l'alsace est secouée par de violentes affales éoliennes?

Bien que Lyon soit sous le soleil, le manque de vent enveloppe le vignoble beaujolais dans des brumes tenaces.

Bien que ce décor soit propice à taquiner la muse, aujourd'hui je ne relèverai pas le défit. C'est
trop dur. Cette monotonie ouatées me fige les neurones, d'autant
que je dispose de peu de temps ce matin.

J'ai vu sur une de tes archives que ton papa était marin sur "la Jeanne". Y aurait-il eu un précédent? je l'ignorais. Curieux, un marin alsacien! non?

merci à Andariel pour sa litanie ventesque. Elle doit être occitane.

A toutes je vous fait la Bise.

 
At 17/10/06 10:56, Anonymous Olivier said...

Chez moi, la tramontane ! elle souffle souvent mais annonce souvent le beau temps !
Un poème né d'un vent de grand talent !
Bises,
OLIVIER

 
At 17/10/06 11:19, Anonymous Gérard said...

Ton poème arrive à point Mariel, comme le vent et la pluie..sa copine ! !

 
At 17/10/06 11:34, Anonymous double je said...

Le vent est un messager
qui reste fidèle a ses promesses...
Il fait chanter les arbres, danser...

bonne journée sans brume ni vent
(moi j'aime le vent)
bisous noch a mol

 
At 17/10/06 11:58, Anonymous nina said...

passage éclair pour te souhaiter une belle journée

sans vent ,sans pluie et un superbe soleil comme la mienne ;-)

bises.

 
At 17/10/06 11:59, Blogger micheline84 said...

vive le vent , vive le vent, vive le vent d'hiver!!
quand on a bien chaud chez soi!!

 
At 17/10/06 12:06, Blogger marie.l said...

- tanette : oui il a tant de dénominations
- brig : Eole ou un autre lorsqu'il est froid nous grelottons
- muse : je préfère le vent quel qu'il soit à la pluie
- andariel : très contente que tu ne sois plus anonyme, merci pour les couleurs du vent
- jc : suis sensible à ton avis !
- vincent : aucune rafale aujourd'hui, la brume se lève. Bizarrement ce que beaucoup de personnes ignore, c'est que ce sont les Bretons et les Alsaciens qui ont fait à une certaine époque l'essentiel du rang des marins.
- olivier : la tramontane oui ! et comme pour le mistral, un vent annonciateur de beau temps... j'ai hâte de lire ton ode pour la bande hé hé ! bisous
- double je : je ne déteste pas le vent que je préfère nettement à la brume de ces derniers jours, mais pour l'instant elle se lève et c'est tant mieux !

 
At 17/10/06 12:07, Blogger marie.l said...

- nina et micheline : nos commentaires se sont croisés... Bonne journée, beau temps !

 
At 17/10/06 13:49, Anonymous Bruno said...

Et je te souffle de la brise de mon vent du Nord, des proses de mots flâneurs , pour que la journée te soi rose de bonheur.
Bisous !

 
At 17/10/06 14:16, Anonymous vincent (AFRICANTAL) said...

oui, hé bien, mariel, le bon vent ne saurait mentir, pourtant, en fin de matinée, il s'est levé. Un vent du sud, puissant. Qui produit de hautes vagues sur le Rhone en le frappant à contre sens. Ici on le nomme le vent des fous.On dit que les aliénés de l'hôpital du Vinatier ne le supportaient pas.
Et demain il va s'arrêter. Il va pleuvoir et nos voitures seront rouges ou jaunes selon que le vent viendra du Maroc (sud-ouest) ou de Tunisie (sud).
Mais demain c'est sur; Va pleuvoir.
Allez bon vent. hé!hé!
rebises.

 
At 17/10/06 16:36, Anonymous Andariel said...

D'habitude, quand on me remercie, je réponds, souvent sans y penser, 'de rien'. Mais... comment dire :). Sur le coup là, je vois pas trop pourquoi on me remercie.
Si ce sont des compliments, je ne les mérite pas. Si ce sont des remerciments hautains signifiant ce ma présence n'est plus désirée, il y a d'autres moyens de l'exprimer... si c'est autre chose, quoi ?
j'avoue être plutôt perplexe...

PLus particulièrement aussi :
Vincent > "merci à Andariel pour sa litanie ventesque. Elle doit être occitane."
Je dois prendre la deuxième phrase pour moi ou pour le poème ?
Marie.l > Ne plus être anonyme à sa part d'aventages et d'inconvéniants. Maintenant je vais devoir faire attention à ce que je dis, et de plus je ne peux plus exprimer d'idées de façon réellement neutre, enfin je m'en accomoderais :).

 
At 17/10/06 17:02, Anonymous vincent (AFRICANTAL) said...

hé bien écoute Andariel, je ne me suis pas posé la question "qui est occitane" mais réflexion faite tant ton poème sur le vent que toi doivent l'être.
l'occitanie est le pays du vent ou des vents. Dans mon cantal natal déjà occitan, les vents ont tous un nom également: l'autan, la bûrle (vers l'aigoual), l'écir (pardonnez moi son orthographe je ne m'en souviens plus).Faudra que j'en fasse une note sur mon blogg.
merci de m'en avoir "soufflé" l'idée. bises

 
At 17/10/06 17:21, Blogger Aux fruits de la Passion said...

J'aime le vent
et j'aime cette plume qui sort de la brume...
MioModus.

 
At 17/10/06 18:24, Blogger marie.l said...

- bruno : quel plus doux vent que la brise ? chez moi le vent du Nord est froid et amène surtout la bise, bien plus cinglante.. je suis preneuse de brise surtout, merci aussi pour tes souhaits !
- vincent : comme je le disais plus haut je préfère nettement le vent à la pluie
- andariel : te remercier d'avoir posé chez moi les couleurs de ton vent ne me semblait pas incongru, au contraire puisque j'ai apprécié, et tu me connais bien mal pour considérer un seul moment que je puisse être hautaine, qu'aurais-je dû faire, je dois avouer que c'est moi qui suis perplexe... quant à ta présence, j'en suis contente, anonyme ou non, et surtout, continue à exprimer tes idées telles que tu les ressens, c'est ta liberté, mon esprit est très largement ouvert à tout ... je te répondrai tout aussi librement !
- MioModus : peu de vent aujourd'hui et la brume s'est levée plus rapidement que hier

 
At 17/10/06 19:22, Blogger Beo said...

Pour le moment ça va encore... ils nous annoncent tout ça pour jeudi: oups; c'est demain!

Sinon; cette image du vent est tout à fait celles qu'on nous montraient durant mon enfance :)

 
At 17/10/06 19:56, Anonymous vincent (AFRICANTAL) said...

Moi aussi Mariel, j'aime le vent. Mais je n'aime pas quand il casse des branches et déracine les arbres. j'aime les arbres plus que le vent.
a demain Mariel
Dors bien dans ton pyj bordeaux.

 
At 17/10/06 21:23, Anonymous cristina said...

Journée très chaude, anrmalement chaude pourla saison, j'adore...

 
At 17/10/06 21:57, Anonymous temporel said...

belle journée d'automne ici,vent doux à caresser le bas et le haut du...rhin :-)

 
At 17/10/06 22:21, Blogger marie.l said...

- béo : si je ne me trompe pas nous ne sommes que mercredi demain hé hé, donc encore un peu de sursis !
- vincent : je n'aime pas plus que toi le vent qui casse et déracine.
- cristina : alors ce déménagement, en bonne voie ?
- temporel : il est vrai que nous avons souvent des automnes très doux, ce matin pourtant ici, ce n'était pas le cas.

 
At 17/10/06 22:33, Anonymous magali said...

du côté de montpellier nous avons eu pas mal de vent, je déteste le vent, ça rend les gens désagréable...et pas le moindre rayon de soleil à l'horizon...

 
At 17/10/06 23:06, Anonymous Lancelot said...

Le vent: il me réveille la nuit en berçant mon carillon, mais il me balaie aussi les feuilles qui trainent sur ma place de parc.

Il me fait frisoonner quand je sors de l'eau froide mais il me soulage par temps de chaleur torride.

Il est invisible mais on perçoit ses manifestations. Il est muet mais son passage nous effraie par son intensité.

 
At 18/10/06 00:32, Anonymous ether said...

Bravo Marie pour ton poème, j’en perds le souffle (du vent) ! hi hi

 
At 18/10/06 10:01, Blogger marie.l said...

- magali : je te souhaite une fin de semaine à la météo sereine !
- lancelot : clin d'oeil et bonne journée
- ether : bisous ma ch'tite C. ou encore ma ch'tite A. !!!!

 
At 18/10/06 11:53, Blogger Beo said...

Ouin.... j'ai réalisé mon erreur un peu plus tard, hihihhi!

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!