mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mercredi, octobre 25, 2006

Ils se disent majeurs, adultes et vaccinés
Se prennent pour des forts capables d’analyses,
Quand il s’agit d’aimer, d’amour ou d’amitié,
Leur évidence meurt, le vrai les paralyse.

Ils ont grandi trop vite, à l’ombre du réel
Avec mille rancœurs et tant d’incertitudes,
Ils avancent à tâtons, logent dans des tunnels,
Mangent leur quotidien poivré de solitude.

Ils amplifient les sons de leurs cris de colère,
Croyant que tout est dû, clamant leur aversion
Aux nantis dont les baux toujours se régénèrent,
A l’odeur de la terre appelée affection.

J’ai voulu les aider à peindre leur douleur,
A teinter de ce vert pérenne des cyprès
Leur vie de mal-aimés, à démurer leur cœur...
Reste ce gris morose, couleur de l’à-peu-près !


Bonne journée à vous qui passerez !

17 Comments:

At 25/10/06 09:12, Blogger brigetoun said...

pauvres d'eux - et si on les aidait non à peindre leur colère mais à avoir moins de raisons de colère. J'aime la fermeté de tes vers

 
At 25/10/06 09:19, Blogger Muse said...

encore de beaux vers, bien mesurés, dont les mots sont pesés à l'aune de ton affection.
Bonne journée Marie.

 
At 25/10/06 09:41, Blogger micheline84 said...

raisons de colères , oui Brigetoun et oui Mariel il n'y que de l'à "peu prêt" comme remède!
excusez ce jeu de mots facile.

 
At 25/10/06 11:04, Anonymous aben said...

Se dire "mal aimé" ne mériterait-il pas, quelquefois, de se poser la question de savoir si l'on est "bien aimant"

 
At 25/10/06 11:16, Blogger Beo said...

J'aurais pas su mieux décrire le phénomène! Touchant et triste à la fois ton magnifique texte! Bonne journée à toi :x

 
At 25/10/06 12:04, Anonymous double je said...

ouf Mariel il y a un tout petit rayon de soleil qui perce le gris des nuages...
je t'embrasse
belle journée à toi

 
At 25/10/06 13:52, Anonymous Anonyme said...

http://logorrhee.hautetfort.com/

nouveau départ, les mots ne sont pas si silencieux , à bientôt

 
At 25/10/06 14:03, Anonymous Vincent said...

Je connais des gens comme ceux là Marie.
ils ne sont pas fréquentables.
La tolérance n'est pas leur fort.
Ils disent avoir des préceptes moraux. Mais qui n'ont souvent, pas grand chose à voir avec la morale.
j'ai remarqué une choses, ces gens là, il n'y a que leur propre avis qui les interesse.
est-ce qu'on parle des m^mes marie?

 
At 25/10/06 16:18, Anonymous nanou said...

merveilleux poème qui me parle tant
... si tu savais combien
je t'envoie un mail
bizou

 
At 25/10/06 16:44, Blogger marie.l said...

je pense que chacun d'entre vous peut comprendre ce qu'il veut bien... mais le sujet est commun à vos commentaires.

Il s'agissait pour moi d'une simple évocation et constatation d'une époque professionnelle où parfois la sensation d'échec se teintait de ce gris, mais où, également, plus lumineuses, les périodes de satisfaction prenaient le dessus.

Merci à tous d'avoir laissé une trace !

 
At 25/10/06 17:09, Blogger Aux fruits de la Passion said...

Et bien, un texte fort, ainsi va la vie...
Bonne fin de journée.
MioModus.

 
At 25/10/06 19:24, Anonymous Vincent said...

Bonne soirée et bonne nuit Marie
repose toi bien
et à demain.

 
At 25/10/06 19:26, Blogger BENJ said...

Un texte aux mots forts et justes! Pau d'espoir dans ces vers... Et pourtant... ce gris ne demande qu'à s'élaircir!

Bonne soirée à toi!

 
At 25/10/06 19:48, Anonymous mamounette said...

oui c'est difficile de comprendre les mal-aimés, il faut bien connaître leur vécu et leurs émotions.Nous en sommes tous là. De beaux vers Mariel, comme toujours.

 
At 25/10/06 19:48, Anonymous Andariel said...

Etrange sentiment ici
Est-ce mon reflet que je vois là ?
Cette description ne me plait pas
Elle reflete par trop ma vie...

 
At 25/10/06 21:04, Blogger tanette said...

Un peu débordée en ce moment, je te souhaite une bonne soirée et une bonne nuit.

 
At 26/10/06 00:28, Anonymous nina said...

très debordée en ce moment Mariel
mais viens en passage éclair te souhaiter une douce nuit!

bisous

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!