mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

vendredi, septembre 08, 2006

Le temps

J’ai le temps d’une vie, j’ai tout le temps qu’il faut,
Depuis tôt le matin jusque tard dans la nuit
Je frôle en vagabonde un monde sans ennui,
Où fleurit le bonheur et parade le faux.

Parfois mon temps se perd aux confins ondulants
D’un air de mazurka, de jazz ou de tango,
Aux volutes pâmées d’une brise sur l’eau,
Ou d’un filet de vent flou comme un stratus blanc.

Quelque fois mon temps joue, batifole et s’amuse
Dans des velours grenats, du satin, des soieries,
Des effluves d’encens, bouquets de patchouli,
Ou même se détend à taquiner la muse.

Tantôt mon temps se fâche au son de ces pipeaux
Qui flagellent le do, qui fustigent le si,
Vilipendent le ré, maltraitant l’harmonie,
Se croyant souverains tout en n’étant qu’appeaux

Souvent mon temps se tait au son des guillotines
Qui dans les chemins creux dans un bruit sec et froid
Entreprennent la route avançant vers l’effroi
Pour un achèvement dans une humble chaumine.

Où donc ira mon temps, combien durera-t-il ?
Je me promène encore en attendant l’instant
Où il me dira stop ... je suis là, il est temps
D’arrêter pour toujours ... alors ... ainsi-soit-il




que votre temps soit doux, serein et plein de joies pour une fin de semaine que je vous souhaite agréable !

13 Comments:

At 8/9/06 08:03, Blogger brigetoun said...

plus développé ici, je retrouve le temps

 
At 8/9/06 08:06, Blogger Muse said...

Quant à taquiner la muse tu ne t'en prives pas!!! ;o)

 
At 8/9/06 08:29, Blogger tanette said...

Joli poème ... prendre le temps comme il vient..
Bonne fin de semaine.

 
At 8/9/06 08:52, Anonymous lumi said...

j'aime particulièrement cette poésie car le temps n'a qu'un temps ...
mais il sait se montrer indulgent en préservant les souvenirs de notre inoubbiable jeunesse !

 
At 8/9/06 09:47, Anonymous Miss Poivert said...

Très joli poème mdame ! Tu nous y fais toucher ce qui justement est intangible, le passage du temps, et nous qui passons, nous rendant plus ou moins compte, suivant le jour, que nous passons.
Bise et bonne journée !

 
At 8/9/06 10:23, Anonymous Bruno said...

En notes de prose de dièse bémol , je me régal à vous lire ! ! !
J’adore vos textes !

 
At 8/9/06 10:29, Blogger micheline84 said...

Ah ce temps il en fait verser du bonheur et des larmes !
Et des mots !
Je m’amuse aussi :
Il est temps !
De mon temps, en d’autres temps, c’était « le temps des Cerises », « nous aimions le temps d’une chanson », on pouvait donner du temps au temps, on prenait son temps, maintenant il reste encore un peu de temps, mais « le temps s’en va madame, le temps non, mais nous, nous en allons » , je n’ai plus le temps.. . « le temps passe et la mort vient.. »
« Frères il faut mourir ».
SVP : encore un peu de temps….

Un thème pour atelier d'écriture qui continue?

 
At 8/9/06 14:04, Blogger boukad said...

salut !!
trés beau ton petit poéme sur le temps !!!
j'ai tjrs pensé qu'il faut laisser le temps au temps !!!
ta montre est super !!
bonne journée et bon temps !!!

 
At 8/9/06 16:13, Anonymous cristina said...

Touchant ton texte, Marie!
Le temps ne se ratrappe guère,alors vivons pleinement chaque journée .
Bonne fin de semaine.

 
At 8/9/06 18:04, Anonymous elvire said...

Le temps de le dire ...
J'aime chez toi cette tonalité feutrée pas si classique ni si "outremer" qu'elle en a l'air de prime abord ...

 
At 8/9/06 19:28, Blogger Beo said...

J'adore ce poême! :-)

 
At 8/9/06 23:14, Anonymous Gérard said...

Il est tard, pour moi le temps m'a manqué aujourd'hui, juste pour te dire bonne nuit Mariel .

 
At 9/9/06 08:56, Blogger marie.l said...

merci à vous passants, le temps qui court, le temps si court et moi comme vous, j'attends...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!