mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mercredi, juillet 05, 2006

A l'ombre du figuier

Le défi de la semaine pour Coïtus Impromptus a été “à l’ombre du figuier
Tomi l’a abordé d’une manière différente de ce que j’aurais pu penser ... hé hé il n’y a pas contradiction, Tomi fait ce qu’il veut, même s’il est moi ! et surtout parce qu’il est moi!

Le rêve dominant, après avoir pondu,
De Lilou la poulette, appelée Demi-Queue
Etait de traverser, excusez la du peu,
Les six voies de l’A6 avant le couvre-feu.

Aristide le coq, coquet l’ergot tendu,
Prit son air supérieur et non moins adipeux,
Cocorica :”Cocotte, ma crête si tu peux
Rejoindre l’autre bord sans siffler sauv’qui-peut.

Elle avait essayé, une autre fois déjà
D’infiltrer, courageuse, un chemin vicinal,
C’est de là que lui vient son arrière bancal.
Mais Lilou la têtue jouera sa martingale.

Elle a tout calculé, narguera le goujat
Aristide premier qui de son piédestal
Pour la gallinacée n’a qu’un regard frugal
Malgré ces quelques mois de bonheur conjugal.

La poulette intrépide a gagné son challenge
Après l’aller vainqueur, le retour triomphant
Son mec de coq hardi, sans crête maintenant
Vitupère tout seul comm’ bien d’autres manants.

Elle a gagné le droit d'aller pondre ses oeufs
A l'endroit interdit par les bonnes manières
Son défi consistait à être la première
A l'ombre du figuier de poser ses affaires...

Héroïque Lilou, digne fille de ta race,
Ta bravade fut telle que les demi-mondains
De coqs en queue de pie qui se croyaient malins
Ont un pauvre sourire... mi-figue, mi-raisin.


Je vous laisse réfléchir sur le fond, la forme quant à elle importe peu...

Je pars rejoindre mes deux garnements et ne reviendrai que demain soir. Soyez donc indulgents si mon escapade quotidienne vers vos lignes souffre d’un jour de vacance...

Que la journée vous soit belle et sereine !

13 Comments:

At 5/7/06 07:20, Blogger brigetoun said...

eh ! fille de ta race ! qu'est ce que c'est que ces hétéronimes ! toute désorientée que je suis !

 
At 5/7/06 08:05, Blogger marie.l said...

heu !!!!!!! Brig ... il ne s'agit là que d'une sorte de fable, non ? ainsi la poule de la race Sussex est connue pour son endurance et sa rusticité ... et Lilou a du être de cette souche là compte tenu de son besoin d'indépendance et de sa volonté de s'affirmer... hé hé !
Désolée de t'avoir perturbée si tôt le matin...

bonne journée néanmoins!(sourire)

 
At 5/7/06 13:07, Blogger brigetoun said...

oui remarques je m'en suis très agréablement remise

 
At 5/7/06 15:55, Anonymous Gérard said...

viens poupoule, viens poupoule viens
vite entre au poulailler, pourrait dire le coq, il va faire de l'orage et tes plumes seraient mouillées bonne fin de journée Mariel.

 
At 5/7/06 16:48, Anonymous mamounette said...

Tes petits poèmes ont toujours beaucoup de fantaisie... C'est marrant..

 
At 6/7/06 01:31, Blogger Gaëna said...

Oh! Mariel... Votre présence me manque déjà... ;)

J'aime la forme, malgré l'importance secondaire dont vous faites mention... J'aime le mouvement de toutes ces sonorités tellement bien agencées... Je ne peux passer à côté de la musique des mots puisque je l'adore... :)

Et j'espère que vous aurez passé de beaux moments...

 
At 6/7/06 10:24, Anonymous aben said...

Et qu'importe au fond aussi le fond, quand on a la chance d'avoir la forme...
Chapeau bas l'artiste !
Chapeau bas, mais haut de forme...

 
At 6/7/06 14:04, Blogger yo-cox said...

P'tit coucou! J'aime votre humour raffraichissant! A + yo-cox
http://photo-passion.blogspot.com/

 
At 6/7/06 19:09, Blogger Holly Golightly said...

Ma chère Mariel,
Douceur de votre antre.
Vous êtes une tendre, je le sais.

 
At 6/7/06 22:00, Anonymous magali said...

ben il faut bien prendre un peu de vacances et se décoller de nos pc de temps en temps...

 
At 7/7/06 01:37, Anonymous nina said...

Passage éclair à ton asile poétique pour te souhaiter un excellent week end!


De coqs en queue de pie qui se croyaient malins ; hi hi hi !

 
At 7/7/06 17:14, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Me trompe-je ou la Lilou traversa déjà ici-bas?

 
At 7/7/06 18:03, Blogger marie.l said...

tu ne te trompes pas François, ce fut très exactement le 9 mars, mais à cette époque là elle n'avait pas prévu le challenge de pondre ses oeufs à l'ombre du figuier... ta mémoire est excellente et je te remercie de t'en souvenir.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!