mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, juin 01, 2006

Notes émoi

Allegretto mon coeur bat la chamade,
Allegro mon émoi s’amplifie
Crescendo déferle la cascade,
Tendresse, frissons, harmonie.
Le menuet devient rondo,
La sonate se fait symphonie
La sarabande meurt en tango
La fugue enfin nous réunit.




Eve, pastel 1896. (Collection particulière)

Lucien Levy Dhurmer

14 Comments:

At 1/6/06 08:56, Anonymous Gérard said...

Après ces lignes tendres, ce n'est plus : "Notes émoi", mais "notez moi"
sur votre carnet d'adresses.

 
At 1/6/06 09:26, Anonymous lumi said...

sacré Gérard toujours le vaporisateur à la main pour embellir le quotidien et offrir de belles roses perlées .
NOTES bien que personne s'en plaint é-moi non + lol ita ...

 
At 1/6/06 09:40, Anonymous Pierre (2) said...

Charmant détour...
Ces variations poétiques conduisent à une douce musique.
très joli blog. Je reviendrai plus attentivement.

 
At 1/6/06 10:03, Blogger brigetoun said...

délice, juste ce dont j'avais besoin ; je vais l'apprendre et me le réciter en boucle

 
At 1/6/06 12:17, Anonymous François said...

Le musicien amateur que je suis a adoré ce texte ...
mais ...
la fugue, ne serait-ce pas plutôt un duo ?

 
At 1/6/06 12:42, Blogger sborja1 said...

Ce poème musical est très...sensuel. Je ne trouve pas de meilleur terme. On a envie de le susurrer à l'être cher. Je vais peut-être faire un test...

 
At 1/6/06 17:42, Anonymous magali said...

trés joli poème, court et intense.
Si j'ai du soleil de rabe ce week end, promis je vous en envoie quelques kilos ! ;-)

 
At 1/6/06 18:06, Anonymous m. said...

Vertige, intensite du moment en crescendo. j'aime.

 
At 1/6/06 18:35, Blogger Muse said...

La Fenice de Venise peut être...le pont des soupirs!

 
At 1/6/06 18:56, Blogger Lancelot said...

Ce sera joli en musique. QUelqu'un voudra-t-il se lancer ?

 
At 1/6/06 19:14, Blogger brigetoun said...

pas moi j'en suis resté à do mi mi do mi mi massacré (même ça) dans mon enfance et au grégorien façon sirène de brume
mariel votre machine me demande d'écrire poecesjy je trouve que ça vous va

 
At 1/6/06 21:19, Anonymous max said...

Vous, enthousiaste, moi charmé par tant de douceur poétique ...
Au plaisir de vous lire ...

 
At 1/6/06 22:24, Blogger marie.l said...

vous êtes tous bien indulgents avec la gâte-papier que je suis, mais... ça fait plaisir quand même et je vous remercie pour vos mots charmants.

Pour la musique va falloir composer sans moi, je n'y connais rien au solfège et je m'en remets aux lettes anti-spam de Brig "poecesjy" puisqu'elle pense que ça me va bien (j'ai peut-être des origines hongroises, ou autrement slaves) -:)))

 
At 3/6/06 01:53, Anonymous Sylvain said...

une belle association de sens et de mots pleine de fraîcheur et de joie de vivre!! vraiment joli!

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!