mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, juin 08, 2006

La vie est belle !

après 50 ans paraît-il! Mon Gilles, toujours serviable et avenant, taquin parfois, à l’humour souvent décapant, me fait un petit cadeau à chacune de ses visites.
Il y a quelques années, il m’a offert ça : (encore un mini-livre qui tient au creux de ma main afin qu'il ne s'en éloigne pas trop !)



Il n’est pas impertinent pour un sou mon garçon, il ne m’a dévoilé aucune des phrases, parfois assassines, qui s’y trouvent...”Tu découvriras...”.

Evidemment, il n’allait pas me lire ça : (qui ne concerne d’ailleurs que les hommes !!)

Je parlais à mon fils des avantages d’avoir plus de cinquante ans. “En vieillissant, lui dis-je, on acquiert la sagesse”. Il me regarda et répondit :”Dans ce cas tu devrais carrément être un génie”


ou encore , de Johnny Carson :
Je connais un homme qui a arrêté la cigarette, l’alcool, le sexe et la nourriture riche. Il fut dès lors en bonne santé jusqu’au jour où il se suicida


ou de Lord Grey Of Falloden : (un Anglais célèbre certainement mais que je ne connais pas)
J’atteins l’âge de profiter du dernier sport en vogue. Cela s’appelle courir après ses lunettes.


ou aussi, de Mark Twain :
La vie serait considérablement plus facile si on pouvait naître à 80 ans et descendre petit à petit vers 18.


tout comme il n’allait pas pointer son doigt vers cette illustration (elles sont de Bill Stott)



Quand je vous dis que mon garçon est charmant !

Belle journée à tous les passants... et surtout que les plus jeunes ne se moquent pas... je souhaite ardemment qu’ils en arrivent jusque là et bien au-delà...et que les plus anciens ne se sentent pas plus concernés que moi -:)))

15 Comments:

At 8/6/06 08:33, Blogger brigetoun said...

le fait est que, ma maman étant un rien susceptible je faisais gaffe dans mes cadeaux : habitude chez nous aussi des petits cadeaux incessants - j'aime bien la dernière, le premier jour de mon premier boulot voyant la mention de l'année où j'aurais 65 ans et donc droit à la retaite, j'avais suggéré que l'on commence par une dizaine au moins d'année de retraite pour ensuite travailler jusqu'à la fin - sont fous les jeunes

 
At 8/6/06 09:28, Anonymous aben said...

Tino Rossi n'a-t-il pas chanté "La vie commence à 50 ans...".

 
At 8/6/06 09:43, Anonymous guigue said...

Il me reste encore 30 ans....Mai c'est un cadeau amusant...

Bonne journée!!

Yannick

 
At 8/6/06 10:00, Anonymous Gérard said...

Excuses moi Mariel sur ce sujet, je ne peux écarter une citation de Desproges que j'aime tu as dû t'en rendre compte et qui parle de jeunesse et culture à sa manière: Je le répète une fois de plus à l’intention des étudiants en lettres qui commencent à savoir lire dès l’âge du permis de conduire, on peut très bien vivre sans la moindre espèce de culture. Moi-même, je n’ai pas mon permis de conduire, eh bien ça ne m’a jamais empêché de prendre l’autobus. D’ailleurs, si vous n’êtes pas capable de vous priver d’un seul épisode de Dallas pour lire un chapitre des chroniques de Vialatte, dites-vous bien que ça ne vous empêchera pas de mourir d’un cancer un jour ou l’autre. Et puis quoi, qu’importe la culture ? Quand il a écrit Hamlet, Molière avait-il lu Ronsard ? Non.

 
At 8/6/06 11:13, Blogger Holly Golightly said...

La citation de Twain me paraît très juste.
Bonne journée Mariel !

 
At 8/6/06 11:20, Anonymous double je said...

Ah on sent le soleil revenu, l'espièglerie, le regard souriant...
bonne journée à flâner au soleil, et surtout à savourer, privilège de notre jeunesse de coeur...Bises

 
At 8/6/06 12:53, Blogger sborja1 said...

Encore 6 ans à attendre!
En tous les cas, c'est excellent!

 
At 8/6/06 15:33, Anonymous magali said...

hihihi il a l'air sympa ce bouquin ! faut le garder au chaud pour votre fils, un jour viendra, luiaussi aura plus de 50 ans.... ;-)

 
At 8/6/06 22:14, Blogger BENJ said...

je trouve cela plutot rigolo, moi!
Chaque age de notre vie doit être vécu intensément et pleinement car unique!

En tout cas, une bonne idée cadeau!

Amitiés.

 
At 8/6/06 23:12, Anonymous clo said...

je connais pas le livre, mais doit être plein d humour espiègle et voire décapant !
tu profites du soleil ? et des jours les plus longs ? je t embrasse Marielle-Génie.

 
At 9/6/06 05:13, Blogger Accent Grave said...

Le jour viendra où vous pourrez lui remettre son livre!

AG

 
At 9/6/06 07:49, Blogger marie.l said...

Blogger accepterait-il mon commentaire de fin de journée ? ça commence à devenir lassant de ne pas pouvoir poster...

J'essaye et conclus avec une autre petite phrase :

"vous avez besoin d'émailler la conversation de vos exploits physiques du genre : j'ai couru après le bus, j'ai monté l'escalier quatre à quatre, je me suis mise à quatre pattes pour jouer avec mes petits-enfants" (tiens ça me rappelle quelque chose ça !) etc...

merci pour les traces que vous avez laissées.

Ça n'a pas été hier soir et, de guerre lasse suis allée me coucher, pour revenir ce matin à une heure où Blogger bloquait encore, ouf ! là ça va mieux

 
At 9/6/06 12:47, Anonymous m. said...

Un jour, j'avais 22 ans, je descendais du bus, a Paris, ou j'etais en visite. je realise qu'un personne d'un certain age a besoin de monter dans le bus, Je le retiens. et je souris machinalement a cette personne ( qui a bien plus que 50 ans), elle me rend mon sourire et me dit: " lorsque j'avais votre age, je ne pensais pas un seul instant au jour ou je serai vieille... je pensais qu'il etait loin... et voila, je le suis... ne pense jamais que ce jour-la est loin... il est juste au detour du chemin". Je n'ai rien dit. mais j'ai appris que je suis une personne agee potentielle !

 
At 10/6/06 22:31, Blogger Lancelot said...

Je dirai que la vie est belle tout court.

 
At 12/6/06 11:23, Blogger julie70 said...

cigarette, alcool, encore d'accord, mais le reste???

et cela même après 70 ans...

cela fait plaisir de relire les textes que j'ai manqué: et alas, il y a toujours ceux qui n'arrête pas à parler pour rien dire: quant aux autres, j'aime bien les écouter ou lire)

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!