mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

lundi, juin 12, 2006

Histoire courte (9)

Les trop bavardes, celles qui parlent pour ne rien dire, me fatiguent, je le concède et n’y peux rien, mais je sais me contenir.

J’ai eu à la subir une première fois en redescendant à pieds de Notre-Dame de la Fourvière. C’était en automne 2000. Elle faisait partie des quelques courageux de l’Association qui avaient décidé d’entreprendre le chemin retour par les escaliers.

Ce n’est pas tant la fissure du ménisque de mon genou gauche qui en résulta qui m’indisposa, que l’incontinence verbale dont elle fit preuve tout au long de cette descente. Elle n’arrêta pas une seule seconde durant le parcours. Si encore j’avais compris le quart de ce qu’elle racontait... mais son incohérence et sa cadence orale étaient à l’image de la pente ... vertigineuses !

J’espérais ne jamais plus rencontrer Mademoiselle Lalomanie lors des déplacements à venir de l’ADAMEX * . Je scrutais la liste des participants avec une certaine hantise lorsqu’il s’agissait de s’inscrire pour une nouvelle sortie et pendant près de deux ans je ne l’ai pas côtoyée.

Ce printemps 2002 le but du voyage était Liège et l’ascension des escaliers qui mènent à la montagne de Bueren. Mon ménisque avait été réparé depuis et je me réjouissais de cette excursion.

Nous devions nous retrouver au bas des marches ce jeudi matin . Le mois de mai embaumait autant le lilas que fleurait bon la découverte d’un lieu exceptionnel. Il faisait beau et doux... je me sentais d’humeur allègre, malgré un horoscope des plus détestables, entendu pendant le trajet... Je ne crois pas aux horoscopes, j’en ris et je n’y fais pas attention.

Je l’ai vue arriver guillerette et radieuse, me sauter dans les bras en frétillant et l’ai entendu dire : “je me suis mariée - belle surprise pas vrai ... vous ne pensiez pas me voir aujourd’hui... ah ! quel bonheur, nous allons gravir ces marches ensemble... et nous souvenir de ce somptueux moment à Lyon, j’ai tant à vous raconter” .

J’ai esquissé un sourire jaune et sans rien dire , je n’en avais pas le loisir, j’ai commencé à entamer la montée en sa compagnie. Pendant toute l’escalade je lui ai prêté une oreille distraite ce qui, en général, n’est pas dans mes habitudes. L’évasion de mes pensées a permis à mon esprit saturé de resonger aux paroles de Mâme Soleil :

“Pour les natifs de la Vierge, journée pénible en perspective. Un Poisson tentera de vous accaparer alors que vous n’aspirez qu’à vous élever. Soyez ferme dans votre (dé)marche, ne pliez pas, n’écoutez pas, continuez à avancer vers votre objectif de la journée , ne vous laissez pas noyer”.

Je n’ai pas osé demander à Madame Javotte sous quel signe elle était née. Je n’en aurais d’ailleurs pas eu l’occasion. Aucun blanc dans sa loghorrée ne me l’eût permis.

Un rafraîchissement s’imposait à l’arrivée et je n’ai pas pu éviter de m’attabler avec elle. Suis-je faible ou trop gentille ? ou les deux qualificatifs sont-ils synonymes ? J’ai failli parler pour commander une boisson. Mais non ! “Deux sodas garçon !” et de continuer : “ les Poissons sont intuitifs et gais alors qu’on les prétend muets et taciturnes...” et bla et blablabla...

Au fait, l’horoscope, vous y croyez ?

* ADAMEX : Association des Amateurs de Marches et Escaliers exceptionnels

(l’histoire est évidemment imaginée, mais j’ai vu, les escaliers sans toutefois les gravir !)

18 Comments:

At 12/6/06 09:10, Blogger brigetoun said...

m'a fai penser un peu à moi (je le crains mais uniquement avec mes soeurs) et immensément à une tante redoutable ta mademoiselle je ne sais plus quoi. Je pose le téléphone et je m'en vais vaquer, malheureusement une fois elle s'en est apperçue. M'a pardonné pour que je l'écoute.Et mon oncle est devenu sourd
Je m'interrogeais sur le lien entre les bavards et le ménisque - mouvement d'impatience ? non invention, je comprends mieux. Malicieuse

 
At 12/6/06 09:40, Anonymous Gérard said...

L'effort physique demande concentration, et pas discussion, et ne permet encore moins d'écouter des propos superficiels. Mais faire bonne figure quand on a mal aux jambes. !!
bon soleil à toi, à vous, Mariel..je ne sais plus.

 
At 12/6/06 10:46, Blogger elvire said...

Quand je suis arrivée, l'an dernier, En Anjou, j'ai été frappée par le nombre de personnes au boulot frappées de loghorrées verbales... l'enfer pour moi qui suis plutôt du genre silencieuse, un bonheur pour eux tous que je laisse don parler à leur guise !
l'horoscope, non, je n'y crois pas du tout :-)

 
At 12/6/06 11:35, Blogger Holly Golightly said...

Pour moi, la gentillesse est la qualité numéro 1 et je considère cela comme une force.

Je hais l'astrologie et le charlatanisme en général.

Votre texte est un régal. Vous savez raconter une histoire. Je me sens égayée pour la journée.

 
At 12/6/06 13:21, Anonymous Sylvain said...

Moi qui parle très peu, je suis toujours très intrigué par les gens qui débitent des paroles et des paroles et...des paroles! où vont-ils puiser l'inspiration...c'est une énigme que je n'ai encore jamais résolu!
à bientôt!

 
At 12/6/06 14:18, Anonymous uu said...

Ah bon ? Imaginée ? On s'y croirait...

 
At 12/6/06 16:41, Anonymous magali said...

:-) je ne supporte pas moi non plus, les personnes trop bavardes, qui ne parlent que d'elles, je trouve ça horrible, je ne suis pas une grande bavarde (à part avec ma meilleure amie). Mais je suis toujours trop bonne poire et j'écoute et ne sais jamais comment me dépétrer de ces personnes que j'attire comme des aiments....

 
At 12/6/06 18:50, Blogger Muse said...

mais pourquoi donc son mari ne l'accompagnait pas?

 
At 12/6/06 20:20, Blogger marie.l said...

précisions : l'histoire est imaginée dans l'aventure avec la bavarde, même si j'ai croisé l'une ou l'autre fois la même autre part.
Ce qui est vrai : la descente par les escaliers depuis Notre-Dame de la Fourvière, la fissure du ménisque qui est d'ailleurs toujours dans le même état mais ne nécessite pas d'intervention, les escaliers à Liège, et mon signe astrologique, l'odeur enivrante du lilas au mois de mai, et encore : il est exact que j'aime le silence et suis très peu bavarde ...

 
At 12/6/06 20:37, Anonymous mamounette said...

La fin m'a étonnée. Fiction ? Je croyais vivre un vrai souvenir tellement la narration est vivante. Pour info les marches de Notre Dame de la Garde ou de la Gare St Charles à Marseille ne sont pas mal non plus pour faire de l'exercice mais... sans parler pour économiser le souffle !

 
At 12/6/06 22:02, Blogger Lancelot said...

L'horoscope ? J'y crois mais ça dépend de qui me fait le thème astral.

 
At 12/6/06 22:25, Blogger nicole said...

une voisine, un jour, très très peu intéressante, m'a saoulé de paroles...j'ai du partir vomir dansmes toilettes!! la tête me tournait , je voyais double...la voisine.... l'horreur...

Il faut éviter les voisines qui disent "moi je ...moi je ... 2500 fois!!!! le sac plastique s'imposera!

 
At 12/6/06 22:41, Blogger marie.l said...

- mamounette : gravir autant de marches ne m'est plus possible et les descendre n'est pas plus facile, j'ai arrêté ce "sport" et comme je ne suis pas bavarde pour un sou, il me suffisait d'écouter -:)))

- lancelot : je connais pour t'avoir lu, ton avis sur le sujet (merci encore !)

- nicole : je vois bien que mon histoire n'est pas exagérée ... malheur à vous d'avoir une telle voisine !

 
At 13/6/06 09:07, Anonymous Olivier said...

Même si l'histoire est une fiction, je n'ai aucun doute sur ta gentillesse !
Bisous,
OLIVIER

 
At 13/6/06 12:51, Anonymous m. said...

Apres avoir lu, savoure le recit, je reflechis un peu sur le manque de communication qui engendre ce syndrome-la de "sur-parole", si je puis nommer cela ainsi...
Mais je ne suis pas psy, alors je refoule les presonnes agacantes... gentiment, enfin, aussi gentiment que possible !

 
At 13/6/06 22:33, Blogger Siréneau said...

Vous épinglez si bien cette dame, vous rendez intéressant un moment horripilant en ce qu'il a d'universel, et chacun d'entre nous se dit, tiens ça me rappelle ceci :)) Et vous êtes gentille, agréable et si douce. Merci Mariel

 
At 14/6/06 22:42, Anonymous Myblogforyou said...

Souvent les bavards se dirigent spontanément vers les silencieux,
....il en faut pour écouter et d'autres pour parler ;-)
En tous cas, cette histoire est très drôle à lire :))

 
At 27/7/06 10:19, Anonymous Luc said...

Je cherchais des informations sur les fissures du ménisque et je suis "tombé" sur votre petit texte. Il est bien écrit, léger et plein d'humour. Pourquoi ne pas aller plus loin dans l'écriture ??

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!