mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

lundi, mai 29, 2006

nu âge

Délirante ironie , somnolent macchabée,
Folle contradiction de la vie dissolue
D’un poète maudit, d’une mort annoncée,
De paradoxes mous, de non-dits convenus.

Hier encore souriant,
Aujourd’hui ricanant.
Quel est donc ce conflit,
D’où vient la barbarie ?
Une douleur sans nom
Cent mille et un démons
Et rien que des détours
Pour vivre encore un jour.

Tuer le désaccord pour ne pas divorcer
De l’âme et de l’esprit, et pourtant convenir
Que la contestation, ultime liberté,
Aura raison de tout, de rien... et en finir !

19 Comments:

At 29/5/06 09:02, Blogger brigetoun said...

oui da mariel, mais ne désespérons pas tout de même totalement -
soleil, petits loups, sourire

 
At 29/5/06 09:31, Blogger marie.l said...

vous aurez remarqué chère Brig que mes moments de blues sont courts et je souris malgré tout, toujours !

 
At 29/5/06 11:17, Blogger brigetoun said...

oh oui, et vous aidez

 
At 29/5/06 11:24, Blogger elvire said...

Oui, vos moments de blues sont courts mais ils sont vrais, et d'oser les coucher sur le papier (enfin non le blog) c'est une vraie liberté qui en plus nous éclaire!

 
At 29/5/06 11:47, Anonymous Gérard said...

Au moment ou je vous lis le ciel s'éclaircit, pour vous aussi j'espère.

 
At 29/5/06 12:14, Anonymous m said...

La vie traverse des periples, mais la tempete finit toujours par se calmer. jamais le deluge n'aura raison de la vie.

 
At 29/5/06 14:14, Anonymous double je said...

ton ciel est gris , il est comme le mien à deux pas du tien,pas le moindre rayon de soleil pour y mettre de la couleur et de la chaleur...
bises à bientôt en vrai

 
At 29/5/06 17:13, Blogger micheline84 said...

MÊME après LA PLUIE....LE SOLEIL REVIENDRA

"Rappelle-toi Barbara
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi Barbara "

 
At 29/5/06 17:53, Blogger Kevin said...

Je reste encore indécis sur l'iterprétation du texte. Un mélange de desespoir artistique mélé aux revendications étouffées, aux masques de circonstances... Complexe mais rythmé, proportionné, avec du souffle, la forme servant un fond changeant selon la lecture du spectateur...

Carpe Diem

Kevin

 
At 29/5/06 19:09, Blogger Muse said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

 
At 29/5/06 19:11, Blogger Muse said...

un peu de mon mistral pour chasser ce nuage?tes démons et mes cavales n'ont pas fini de courir!!!

 
At 29/5/06 20:04, Anonymous nanou said...

vivement le soleil !!!!!!!!!!!!

 
At 29/5/06 20:51, Blogger Holly Golightly said...

Vous souriez toujours, Mariel, cela se sent. En tout cas, moi, je le sens...

 
At 29/5/06 20:59, Blogger brigetoun said...

muse les nuages reviennent

 
At 29/5/06 21:23, Blogger marie.l said...

hi hi , oui Brig, dans le ciel, encore et toujours, après une légère éclaircie (dont je parlerai demain !) mais pas dans mes yeux, ceux-ci ont et garderont ce léger plissement, celui de la photo, en bien plus vieux (ouh la ...plus vieux, pluvieux, pffff !)
cela confirme ce que ressent Holly...

Il court il court le démon, très vite, très loin, revient parfois, je ne sais pas toujours pourquoi, et repart tout aussi rapidement... on ne se refait pas

merci à tous les passagers de s'être souciés de moi, ce que je dois préciser c'est que mes textes sont écrits pour la plupart sous le coup d'émotions et une fois sur le papier, ça va déjà mieux !

Bonne soirée

 
At 30/5/06 00:20, Anonymous Sylvain said...

Je m'invite dans votre asile poétique après votre passage et votre commentaire! De très jolis poèmes et en plus, vous êtes alsacienne!!! Vraiment, l'Alsace est en forme sur les blogs! à bientôt!

 
At 30/5/06 06:48, Anonymous cristina said...

Un ciel trop nuageux depuis bien longtemps...le moral en souffre!
Mais bientôt les vacances,n'est-ce pas?!
Belle journée!

 
At 31/5/06 15:51, Anonymous Miss Poivert said...

Haut les coeurs ! Mais ton coeur doit être déjà très haut à cette heure, vu que je lis ta note en retard... Donc bon zénith !

 
At 31/5/06 18:04, Blogger Aux fruits de la Passion said...

Vivre tous les jours...
Très beau texte.

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!