mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

jeudi, avril 20, 2006

Mon texte de hier n’était pas anodin. Je l’ai écrit quelque temps après une première attaque du crabe en avril 1997, il y a tout juste 9 ans. La seconde* agression qu’on nomme récidive, s’est déclarée en mai 2004.

Je me rends, tout à l’heure, à l’une de ces visites médicales de contrôle qui, la première fois déjà, et maintenant encore, a lieu tous les 4 mois pendant les 16 mois qui suivent la fin des traitements, puis tous les 6 mois deux années encore, et se solde à une par an après, pour ???, je ne sais pas dans quelle limite. J’ai en effet eu le droit (!!) de recommencer le même cycle en 2004, après les 35 séances de radiothérapie (chaque jour). Un peu plus qu’en 97 (28 séances) , par contre j’ai eu la chance d’être dispensée de chimiothérapie cette fois-ci !

Est-il inconvenant de parler de cela ici ? Je ne cherche aucune sollicitude ! mais j’admets que j’en ai eu besoin( au diable ma pudeur !)Cela doit être dû à cette petite inquiétude qui m’est coutumière, des interprétations que fera l’oncologue des résultats : prises de sang et autres multiples radiographies et échographies.

Hier a été magnifiquement ensoleillé , mes deux p’tits loups m’ont gratifiée, comme à leur habitude, de rires et sourires et, pour le plus grand (Isaac) de quelques sublimes “mamy je t’aime”. Comment voulez-vous que je ne croque pas la vie à pleines dents ?

Allez ! j’y vais ! non sans avoir envoyé un clin d’oeil de tendresse et d’optimisme à Nono

et à qui se reconnaîtra dans cette galère...

à tout à l’heure !


*seconde : ayant appris grâce à Holly que l’on emploie ce terme plutôt que deuxième, lorsqu’il n’y a rien “après” (çàd pas de troisième), je l’ai utilisé sciemment hé hé ! Je ne souhaite pas devenir multi-récidiviste...

20 Comments:

At 20/4/06 07:57, Blogger Holly Golightly said...

Chère Mariel,
Votre billet m'évoque tant de choses...
Je vous envoie toute ma tendresse.

 
At 20/4/06 08:47, Blogger brigetoun said...

bon séjour en sallr d'attente, et grand sourire en sortant. Avez vous entendu comme moi hier les statistiques de guérison. Pour en venir à moi (mais c'est ma façon de vous accompagner dans cette petite inquiétude lancinante) je n'ai pas eu droit à la chimio mais à une salle opération zt à deux seules visites et je dois me considérer comme guérie. J'ai beaucoup de chance par rapport à vous mais l'inquiétude je comprends intensément. Pense bien à vous

 
At 20/4/06 09:40, Anonymous aben said...

Venir de loin pour consulter, attendre longtemps pour être partis tôt de crainte de rater l'heure, attendre encore, que le praticien se soit remis à jour du retard d'une patiente du matin et enfin quitter l'inconfort de son siège pour affronter sa vérité.
Attendre avec pour réconfort la confiance de savoir les progrès de la science...
Grosses bises

 
At 20/4/06 09:50, Anonymous Gérard said...

L'amour pour vos petits enfants est le meilleurs des traitements, et pas de dose prescrite, à user sans modération. tendresse à vous.

 
At 20/4/06 12:31, Anonymous nina said...

bisous ensoleillées!

 
At 20/4/06 13:25, Blogger la dilettante said...

Marie, mes pensées t'accompagnent.

 
At 20/4/06 16:54, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Bises

 
At 20/4/06 17:40, Blogger micheline84 said...

Mariel je ne viens pas chez toi aussi souvent que souhaité, avec les années le temps se rétrécit..tu le sais et tu pourrais sans doute être ma fille c'est pour cela que je me permets de te tutoyer et te dire que je ressens ton combat avec grande émotion pour avoir côtoyé de près celui d'êtres très proches . Et te dire aussi que le courage qui est en toi est le meilleur des viatiques..
bien amicalement. micheline

 
At 20/4/06 18:25, Blogger tanette said...

De tout coeur avec vous...

 
At 20/4/06 19:51, Blogger Beo said...

Tout d'abord: bises!

Ensuite: suis-je la seule à ignorer ce qu'est cette maladie du crabe? Je ne veux pas être inconvenante mais ça n'évoque strictement rien pour moi sauf un truc assez grave pour en arriver à la chimio...

 
At 20/4/06 20:03, Anonymous Miss Poivert said...

Coucou Mariel !
Je comprends mieux le lien avec ma note d'hier...
Et non, il n'est pas inconvenant de se dévoiler. Mes pensées sont avec vous.
PS. Moi aussi, j'ai bien retenu la leçon de Holly, c'est fou ce qu'on apprend (et retient) en bloggant !

 
At 20/4/06 20:16, Blogger marie.l said...

holly :tendrement merci

brig : on ne m'a jamais parlé de guérison, on évoque simplement le mot : rémission, mais j'y crois dur comme fer malgré les 4 billards ! sourire oui à la sortie, mais mitigé car encore des analyses supplémentaires, mes reins ont pris un sacré coup et je suis intimement persuadée que la chimio n'y est pas étrangère, merci aussi à vous soeur du net !

aben : exactement le scénario que tu évoques, merci d'être venu témoigner

gérard : c'est tout à fait ça... je veux les voir grandir !

nina : merci il a fait très beau chez moi aussi

e.: bises également

françois : merci

micheline : aucun problème pour le tutoiement, mais je ne suis pas sûre de pouvoir être ta fille, ou alors tu as commencé très tôt... sourire et merci pour ton passage.

tanette : on se comprend, merci !

béo : tu as bien raison de poser la question. Le mot cancer a pendant longtemps été tabou pour moi,je le prononce sans problème aujourd'hui c'est donc lui ce crabe qui pourrit la vie, mais que l'on chasse à force de volonté et de soins (malheureusement pas pour tout le monde)

Je remercie encore une fois tous les passants qui se sont manifestés, je n'ai pas voulu provoquer de commisération, si je vous racontais le début de mes soucis de santé vous seriez ébahis... en deux mots : je n'ai jamais admis que c'était à moi que cela arrivait mais à mon ombre... une forme de déni qui m'a permis de supporter allègrement tous les traitements ... un peu plus dur maintenant car leurs effets secondaires ne sont pas anodins.

 
At 20/4/06 20:17, Blogger marie.l said...

oups ! Miss Poivert nous nous sommes croisées... bisous dame au chapeau !

 
At 20/4/06 22:21, Anonymous Anonyme said...

Merci Mariel pour ton invitation à venir visiter ton blog.

J'ai beaucoup apprécié la visite.

Papou

 
At 20/4/06 22:37, Blogger Lancelot said...

Tu sais ce que mon thérapeuthe me conseille au sujet de mes soucis de santé ? Vivons au jour le jour, ne nous préoccupons pas trop de l'avenir que nous ne maitrisons pas. Cueillons dès maintenant les roses de la vie. Ronsard.

 
At 20/4/06 23:12, Blogger marie.l said...

merci Papou, j'espère que tu reviendras ...bonjour au Canada.

Lancelot,il a bien raison ton thérapeute c'est bien ce que je dis dans mon texte de hier !

 
At 21/4/06 09:32, Anonymous Myblogforyou said...

Du courage il en faut pour affronter cette maladie,
puise force et vie auprès de ceux qui t'entourent Mariel,
et ne pense qu'à l'instant présent pour vivre pleinement chaque jour qui passe.

 
At 21/4/06 19:16, Blogger Holly Golightly said...

"je n'ai jamais admis que c'était à moi que cela arrivait mais à mon ombre... une forme de déni qui m'a permis de supporter allègrement tous les traitements ..."

Je trouve cette remarque très intéressante et inspirante.
Merci Mariel de parler de ceci. Disons que je connais bien le sujet...

 
At 22/4/06 23:20, Anonymous Anonyme said...

Avec toute mon amitié. Depuis un an, contrôle tous les 3 mois après une opération du cancer de la prostate. Mais moi aussi mes puces et mon poussinet sont une source de bonheur et une grande force.
Le papy de Marion, Pauline et Alexis (celui du blog "le petit carnet d'Alexis")

 
At 23/4/06 11:16, Anonymous double je said...

tendresses pour toi...
en mai nous irons toutes les deux prendre un café ou une glace sur une terrasse ensoleillée...tu veux ? j'arrive...bises

Bon dimanche

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!