mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

lundi, mars 20, 2006

une histoire d'oiseaux

pour commencer la semaine

Un perdreau amoureux d’une caille en goguette
Perdit dans l’aventure illusions et mirages
Qu’il eût pu préserver si au lieu de courbettes
Il s’était hasardé à être un peu moins sage.

L’oiselle n’était pas dupe de ses plongeons
Que je te flatte ici, que je te révérence,
Un vernis, un enduit, un coup de badigeon,
“Ça suffit le perdreau, tu embaumes le rance.

Montre-moi tes prouesses, agis avec brio,
Je ne suis pas une oie qu’on gave pour Noël,
J’ai su pour un poulet, le même scénario,
Il s’est fait dépouiller, y a perdu ses ailes.

Je ne suis pas la caille ainsi qu’on l’imagine,
Faire le pied de grue n’est pas ma tass’ de blé,
Il me faut de l’action, pas comme ma cousine,
Cocotte tout-venant préférant les (b)pâtés.”

Le perdreau tout contrit, reprit la clef des champs
Pensant qu’une faisanne dirait “ainsi-soit-il”
A ses salamalecs aux relents d’indolent
On ne l’a jamais su... Vers quels cieux vola-t-il ?

7 Comments:

At 20/3/06 10:06, Anonymous Gérard said...

Bonjour Mariel, nos idées ce matin se rencontrent autour d'oiseaux. bonne première journée de printemps. Gérard

 
At 20/3/06 13:30, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Quelle muse t'inspire...c'est le printemps

 
At 20/3/06 15:08, Anonymous double je said...

ce poème me fait sourire tu dois deviner pourquoi, non ? il y a un mot que j'adore "cocotte"
bonne journée sous le soleil...bises

 
At 20/3/06 16:37, Blogger micheline84 said...

quel est donc cet oiseau...en peine!
"ne soyons pas si difficiles
les plus accommodants, ce sont les plus habiles, on risque de tout perdre en voulant tout gagner, gardez-vous de rien dédaigner"
Bof! c'est plutôt pour ces demoiselles!!!...

 
At 20/3/06 19:24, Anonymous adjaya said...

Une erreur d'apréciation de ce pauvre perdreau. Bon c'est pas grave, la vie continue! tout de même, la vie est faite d'imperfections, à trop idéaliser, on passe à coter de la réalité.

 
At 20/3/06 21:19, Blogger brigetoun said...

on sait ce que valent les perdreaux

 
At 20/3/06 21:37, Blogger Muse said...

les oiseaux, le printemps, le printemps les oiseaux et toujours tes animaux qui nous donnent de bien belles leçons...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!