mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

samedi, mars 25, 2006

Tapisserie

Il se fait toujours autant attendre ce sacré printemps, j'écoute Stravinski d'une oreille distraite et, contrairement à ma première intention de passer le balai

Je me suis attelée à dresser l’ inventaire
De tous les points connus en belles broderies,
Je vais m’y consacrer et avant de me taire,
Je vous raconterai sans la moindre hâblerie.

La dentelle aux fuseaux, le motif Richelieu,
Le feston de Hambourg, la toile à fils tirés,
Font voyager mes doigts et rendent audacieux
Mes élans de guipures en fils métallisés.

Je ne parlerai pas du filet florentin,
De tous ces nids d’abeilles, entre-deux, calicot,
Le crochet à la fourche, la soie et le satin,
Je m’empiffre de smocks, je fais même du tricot.

J’attends du jour-échelle qu’il m’amène à la nuit,
Et que les points comptés arrêtent le débat,
J’empoigne la chaînette, la tige sans ses fruits,
Mais la chenille-mèche combat à coups de croix.

Je faufile, je couds, je fais du canevas,
Je me fatigue en vain avec ces broderies,
Je ne biaiserai plus, l’aiguille n’a plus de chas,
Je me cantonne ici, et fais tapisserie.




à l'image de la dentelière de Burano que j'ai croisée lors de mon voyage dans la Lagune...

8 Comments:

At 25/3/06 09:55, Blogger tanette said...

J'ai beaucoup d'admiration pour vos poèmes moi qui ne sais pas aligner deux vers. Vous avez bien raison, le balai peut attendre. Bravo, bonne journée.

 
At 25/3/06 09:59, Anonymous Gérard said...

Bonjour Mariel,Tu brodes, mais dans le bon sens du terme, et comme quoi au peut "vivre au crochet" bonne journée.

 
At 25/3/06 10:03, Blogger Julie said...

Vous filez la métaphore à ravir! J'espère que vous avez le même soleil qu'à Paris, bon week-end (encore).

 
At 25/3/06 11:28, Blogger brigetoun said...

avant le poème, je me sentais vous. Après je ne sais ce que j'admirai le plus : vos vers ou votre adresse. Je peine pour un ourlet. Mais j'adore les broderies faites par les autres

 
At 25/3/06 11:58, Blogger marie.l said...

tanette : merci de me conforter dans l'idée que le balai peut attendre

gérard : je vis de moins en moins au "crochet" car d'en avoir abusé m'a usée !!!

p'tit renard : je file ce que je peux et souvent où je veux... pour le soleil, j'attends !

brig... vous êtes trop indulgente avec moi (je n'aime absolument pas faire un ourlet, ni même recoudre un bouton... ça n'a rien de créatif pffff !)

 
At 25/3/06 13:11, Anonymous magali said...

merci pour votre petit mot laissé sur mon blog :-) j'ai découvert avec plaisir votre blog et vos poèmes, comme celui de muse, je vais le garder dans ma liste, ça fait du bien de lire des jolies choses et s'évader un peu du quotidien !
4 petits enfants ! c'est que du bonheur !!

 
At 26/3/06 00:09, Blogger Muse said...

l'atelier...quel lieu magique!

 
At 26/3/06 09:35, Anonymous Gérard said...

Bon dimanche Mariel. Gérard

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!