mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mardi, mars 14, 2006

Moments de doute

Qui n'en a pas ?


Quand les mots se débattent à prendre un rythme fou
Je demande à ma plume un instant de répit
Pour crever les abcès affolants et impies
Que l’encre bleue imprime au mépris de mon pouls.

L’encre rouge s’en mêle et appelle la noire,
Je ne me contiens plus et ferme le rideau,
J’attends l’instant propice où revient la mémoire
Des sépias moins amers chantant decrescendo.

Ce moment de lubie déboussole mon âme,
M’amène à l’échafaud des syllabes perverses
Pour avoir écouter, et c’est là tout mon drame,
Le chant du malapris qui partout se déverse...

Quand il saura un jour de quoi est fait demain,
Sera-t-il plus clément et bien moins vaniteux
Ou bien lui faudra-t-il un malheur inhumain
Pour que son coeur devienne un peu moins orgueilleux?

Lorsque mes mots se calment après cette souffrance
Je demande à ma plume de sortir de l’exil,
J’écris tout en douceur l’amour, la connivence,
Avec une encre verte sans me faire de bile.

14 Comments:

At 14/3/06 11:23, Anonymous Dominique said...

Bonjour Mariel,
Vous semblez beaucoup écrire. Avez-vous des moments d'inspiration privilégiés ou êtes-vous plutôt du genre à écrire sur le moment? Avez-vous déjà publié quoi que ce soit?
Vous devez me trouver curieuse, n'est-ce pas?
En tout cas, j'aimerais bien avoir votre don.
Bonne journée

 
At 14/3/06 11:39, Anonymous Gérard said...

Sans aucun doute, je dirai que c'est un beau poème. ayez confiance, sortie du doute. Bonne journée ensoleillée.

 
At 14/3/06 17:03, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Patience, le printemps reviendra.

 
At 14/3/06 20:25, Anonymous nina said...

tout le monde en a !!!

tres beau poème Marie.

 
At 14/3/06 20:47, Blogger Julie said...

Votre poème est très touchant. Que se passe-t-il donc pour qu'ainsi tous se mettent à douter en ce moment?
J'espère que vous avez retrouvé l'encre verte pour longtemps, un lavis de printemps pour la vie.

 
At 14/3/06 20:50, Blogger marie.l said...

. Dominique : j'ai beaucoup écrit ce sont des textes qui datent, mais je continue lorsque j'en ressens le besoin.
Publié ? ah non ! je n'ai pas cette vélléité, il y a tant d'écrits magiques que je me sens toute petite scribouillarde. Merci d'être venue et bisous à Alexis

. Gérard et François : j'y crois fermement (au printemps bien sûr)

. Nina : merci de vous être attardée chez moi

 
At 14/3/06 21:00, Anonymous nina said...

oh!!!
Marie je vous ai laissée le lien de mon blog en portugais!


je vous souhaite une très agréable soirée.

 
At 14/3/06 21:09, Blogger marie.l said...

M'sieur Renard nous nous sommes croisés, la fin de l'hiver est souvent un passage difficile mais je ne suis pas la seule dans ce cas ... et l'encre verte remplit de nouveau mon stylo.

Nina j'ai trouvé les deux pages,il n'y a aucun problème.

 
At 14/3/06 21:21, Blogger Muse said...

tu manies tes encres avec tant de talent...

 
At 14/3/06 21:26, Blogger marie.l said...

oups Muse ! tu peux parler toi hé hé !
BBBB

 
At 14/3/06 21:47, Blogger brigetoun said...

différence entre nous : vous avez des encres et vous en faites des poèmes, on me met en présence d'un flacon d'encre, je m'en barbouille

 
At 14/3/06 22:59, Blogger marie.l said...

hé hé Brig... je crois que là vous exagérez, ou alors l'encre ne vous réussit pas, par contre le clavier doit être votre allié car pour ce qui est du verbe vous n'avez rien à m'envier.

 
At 15/3/06 00:44, Anonymous adjaya said...

avec de l'encre virtuelle,merci pour ce joli poeme..

 
At 15/3/06 10:50, Blogger Holly Golightly said...

Le doute est mon berceau et ce n'est pas un état intermédiaire, mais plutôt ma manière d'être constante...

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!