mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mardi, mars 07, 2006

Danser !

Avant de filer* à l'invitation de Maître Renard, j'ai besoin de me remettre en jambes et quoi de mieux que de danser si l'on est

Comme une gouache insconsistante
Je trace dans l'air un pas de deux.
Je reviens sur terre, vacillante,
Errance d'un soir, bosses et creux.

Les larmes coulent de mes paupières,
Le satin de mes joues se déchire.
Je marche dans la grise lumière
Des désirs éclatés ... Je délire.

Et je danse pour fuir mon néant,
Valse, rumba, salsa, tango
Je masque le nul de mon vivant
Par des pirouettes bleu indigo.

Comme une gouache inconsistante...


* filer (la laine, le coton,etc...) --> en allemand : spinnen, mais aussi divaguer, s'égarer, rêver... être farfelu !

15 Comments:

At 7/3/06 11:31, Anonymous Gérard said...

Qu'il est beau ce poème, qui incite à virevolter mais quand la bise sera venue. Gérard

 
At 7/3/06 12:44, Anonymous nanou said...

j'aimerais savoir danser aussi, pour masquer certains néants et être dans l'agir plutôt que de subir .... encore un poème émouvant et si beau, merci
biz

 
At 7/3/06 15:50, Anonymous aben said...

J'ai toujours été gauche dans le mouvement. Pas dans l'utilitaire, mais dans celui qui se doit artistique. J'aurais aimé... des cavalières sans pieds dans des chaussures trop chères... Avoir des envolées légères qui soulêvent les coeurs...
J'aurais voulu qu'au lieu de les rêver, mes élans de danseurs se soient manifestés en vrai, sur un parquet

 
At 7/3/06 16:31, Anonymous nina said...

très beau poème Marie!

 
At 7/3/06 17:58, Anonymous adjaya said...

Je ne vois pas la danse comme un masque, mais plutôt comme le révélateur d'une identité universelle, sauf que lorsque l'on perd le contact, la vie devient effectivement un néant! Vive la danse :))

 
At 7/3/06 19:36, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Sûr qu'il s'agit d'un beau poème, mais il me file le bourdon, il n'est pas si gai et léger qu'il y paraît.

 
At 7/3/06 19:48, Blogger marie.l said...

à l'époque où je l'ai écrit, il n'avait pas la prétention ni d'être léger ni de donner dans la gaîté,et pourtant je le trouve adoucis par le tango,sensuel à souhait ... il était le masque que j'endossais quand, comme pour tout le monde, j'allais moins bien ! ce qui m'arrive encore bien sûr, mais plus pour les mêmes raisons (sourire +++)

merci à vous toutes et tous de venir me lire

 
At 7/3/06 20:25, Blogger nicole said...

toujours d'aussi beaux textes!
je peins et un jour, j'aimerai bien quel'on accompagne mes toiles de textes et pourquoi pas écrits par vous Mariel!!!

 
At 7/3/06 20:39, Blogger Muse said...

je souhaiterai tant que mes jambes puissent me permettre de telles folies...superbe texte...

 
At 7/3/06 20:41, Anonymous mamounette said...

Formidable, moi aussi j'aime danser et j'en profite dès que je le peux. Une bonne façon de se laisser aller et de jouir de la vie. A bientôt

 
At 7/3/06 20:59, Blogger Alexis said...

Mon papy et ma mamie aiment bien danser. Ils dansent tout le temps d'ailleurs. Je suis sûr que Mamie trouverait ce poème aussi joli que ma maman.
Bisous Mariel

 
At 7/3/06 21:22, Blogger marie.l said...

merci également à Nicole, Muse et mamounette... quant à toi Alexis, je suis bien heureuse de te revoir chez moi, je viendrai te faire un bisou et te souhaiter une bonne nuit tout de suite !

 
At 7/3/06 22:43, Anonymous double je said...

beau poème mais avec des nuances de blues...et pourtant je ne *file dans le sens "spin" pas
bises et bonne nuit

 
At 8/3/06 09:12, Blogger Holly Golightly said...

Beau texte.
Je ne tiens pas sur mes guiboles, je suis gauche avec mon corps, hélas...

 
At 11/3/06 15:42, Blogger Jean said...

Oui , on peut danser pour fuir , oublier , ne pas penser .
Mais la même danse peut , inversement , construire celui qui veut la vivre profondément , la perfectionner chaque fois , vivre intensément chaque seconde comme le ferait un grand peintre ou un grand musicien .
Le flamenco , le tango , sont des opportunités de grandir si on choisit ce mode d'expression .
PS : je ne danse pas le flamenco et ne suis qu'un modeste danseur de tango même si cette danse me passionne .

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!