mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mardi, mars 28, 2006

Calamity Jane

Son véritable nom était Martha Jane Canary et sa biographie peut être consultée notamment ici.

Je ne m’étais jamais vraiment intéressée à sa personne, sauf à sourire de l’image qui lui avait été attribuée par Morris et Goscinny chez Lucky Luke.

Je connaissais donc son existence lorsque mon fils m’a offert, il y a juste un an, ce livre que j’ai lu en un aller-retour de chez moi à chez mes petits-enfants.



On peut ou ne pas, penser qu’il s’agit de sa prose. Certains en doutent

A lire ces 27 lettres tendres écrites à Janey entre 1877 et 1902, je ne me suis pas posé la question, j’ai simplement reconnu l’amour immense d’une mère pour sa fille, ressenti la solitude d’une femme différente des autres , apprécié son courage enrobé de hargne et je suis restée sur ma faim en fermant ce livre qui m’a émue.

La dernière page de son carnet date de juin 1902 :

Je suis malade et n’ai plus longtemps à vivre. J’emporte de nombreux secrets avec moi, Janey. Ce que je suis et ce que j’aurais pu être.
Je ne suis pas aussi noire qu’on m’a dépeinte. Je veux que tu le croies.. Mes yeux m’ont privée du plaisir que je pouvais prendre à regarder ta photo. Je ne peux plus voir pour écrire. Je dois te dire quelque chose. Si jamais tu viens ici, répare ma vieille maison et ne manque pas d’aller trouver le général Allen, de Billings. C’était un bon ami.
Il y a quelque chose que je devrais te confesser, mais je ne peux tout simplement pas. Je l’emporterai dans ma tombe : pardonne-moi et songe que j’étais solitaire.

7 Comments:

At 28/3/06 09:53, Anonymous Gérard said...

Active, mais un peu garçon manqué, tu ne crois pas. bonne journée Mariel

 
At 28/3/06 10:10, Blogger marie.l said...

peut-être garçon manqué, mais aussi, pour ce que j'ai pu en lire, femme et amoureuse...

 
At 28/3/06 10:36, Blogger brigetoun said...

oui un très bon bouquin, sagesse malgré tout et tendresse, et je n'ais jamais voulu croire qu'il n'était pas d'elle

 
At 28/3/06 14:36, Anonymous Gérard said...

Merci de ta visite, tu n'es pas sans savoir que over-blog a des ratés, les photos sont revenues, définitivement j'espère. à bientot. Gérard

 
At 28/3/06 23:09, Blogger Muse said...

et une mère reste une mère...femme extraordinaire!

 
At 29/3/06 00:00, Blogger Beo said...

Idem à Brigetoun... je vois pas pourquoi on aurait des doutes... garçon manqué n'est pas une tare gérard... j'oserais dire une grande qualité...

Et bon à cette époque: encore plus!

La sagesse n'a pas d'époque.

 
At 31/5/06 22:45, Anonymous Miss Poivert said...

Je connaissais ce post, Mariel... Merci de m'avoir aiguillée vers lui !

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!