mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

dimanche, février 26, 2006

Tomi est ma fiction, je l'ai déjà dit, le personnage auquel parfois je m'identifie, il a des copains bien sûr qui lui font des confidences, ainsi Célestin :

Laide pour laid

Rails, rond-point et rendez-vous ratés,
Ironique asphalte de mon destin,
Prénom, pas d’nom, épopées loupées,
Petit air fâché pour Célestin.
Célestin c’est moi, je le précise,
Mèche brune, allure débridée,
Allez va ! bien sûr je dramatise,
Et j’oublie que j’ai le coeur serré.

Je vais me saoûler de vent salé,
Dans cette rue trop raide et rugueuse
Ne penser qu’à ma virilité,
Oublier l’autre fois : la truqueuse
Qui m’a traqué rue de Clignancourt,
Je ne penserai plus aux blessures,
A celles qui m’ont pendu haut et court,
Je m’agrippe en grappe, je me rassure.

Et ce soir, Lady Laide, m’attend...
Le tango va-t-il enfin tanguer ??
Moi, en optimiste impénitent
Je dis “encore”, bouffées étouffées.
Je suis apesenteur, je ricane,
Aucune escale, malgré son pseudo,
J’ai interrogé une gitane
Qui m’a traité de despérado.

Hors-la-loi, et pourquoi donc mon Dieu,
Je suis un coq coquet malgré moi,
Pas très beau mais non pas disgracieux,
Qui ne sait rien faire de ses dix doigts.
Laid quand même, et je maudis ce mot
Que tout petit on m’a balancé
J’ai bu, rebu du formol à flot,
Pour tenter, en vain de l’oublier.

J’entrevois enfin un meilleur rôle
Une laide pour un laid ? Facile !
Tragique trajet pour les deux drôles
A moins que menteuse elle soit gracile...

Nébuleux lambeaux d’une belle histoire
Rien, je ne dirai rien de sa fin,
Fabulateur vous allez me croire,
Et pourtant... deux coeurs et un couffin.

9 Comments:

At 26/2/06 20:21, Blogger Muse said...

ah! qu'on les aime les copains d'abord et ceux de Tomi...

 
At 26/2/06 22:38, Blogger BENJ said...

Interessant personnage ce célestin!

 
At 27/2/06 00:20, Blogger la guenille said...

Je t'ai cité deux fois dans mes poésies sans jamais te dire bonjour.. voilà c'est fait . Je viens te lire régulièrement et j'apprécie ton écriture .

à bientôt mariel

 
At 27/2/06 00:31, Blogger la guenille said...

peux tu me transmettre ton questionnaire ?

 
At 27/2/06 01:38, Anonymous CLO said...

Bien joli coup de plume Marie ! Bravo.

 
At 27/2/06 12:40, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Pas si laid

 
At 27/2/06 14:14, Blogger Dalva said...

Mariel, ma chérie: 1) pardonnez-moi par mon Français, OK?

2) Il y ha un "Babel Fish" tranductor, de Altavista, que fait la traduccion du Portugais pour le Français. N'est pas parfait, mais je l'use pour commprendre votre poésies, bien comme les textes de Jean, le magnifique photographe...

3) Il est une opinion mondiale que les françaises non veulent comprendre quelque autre langues, mais seulement le Français... Je ne croix en ces paroles. La poésie est universal, bien comme les autres ouvres d'art.

Beijo = kiss = baiser

votre ami(ga): Dalva.

 
At 27/2/06 15:08, Blogger Dalva said...

Ops! Pardon, Mariel: vous avez dejà utilise le Babel Fish ahahahahahah...

Il est une aide, mais rien est parfait!

Adieu.

 
At 27/2/06 16:38, Anonymous abença said...

Un rythme qui balance, une laide pour un laid, deux coeur pour un couffin, rien ne manque il me semble

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!