mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

mercredi, février 08, 2006

Il s'agissait d'utiliser un mot clé... règle de joutes poétiques que Muse avait proposées sur le site où nous nous sommes connues... et j'ai imaginé pour intégrer dans mon texte le mot "limite" (toute ressemblance avec une personne connue ne serait que pure coïncidence), celui qui, un jour, après les avoir dépassées, s'en retrouva ailleurs.


Ne pleurez point, vous le saviez
Chaque allégresse a ses limites...
Toutes ces fêtes que vous fîtes
Ne sont plus qu'estampes fânées.

Vous apprêtiez votre folie
A de soyeuses turbulences
Qui sont émeutes en patchouli
Ecrins de nuit plein d'opulence.

Vous épuisiez avec saveur
A grand renfort de démesure,
Nuques dociles et de candeur,
Les cheveux blonds, les yeux d'azur.

Vous effrangiez la douce brume
Pour accéder à l'immortel
Et maintenant qu'on les inhume
Votre douleur chante un gospel.

Toutes ces fêtes que vous fîtes
Tremblements bleus de seins nubiles
Un jour ou l'autre ont eu limite.
Moi je suis là, telle Sybille...




Sybille, bronze de Carla Klein, photo de Arnold Nieuwendam

9 Comments:

At 8/2/06 17:05, Anonymous marie-odile said...

je les ai d'abord connu cuit puis cru bien plus tard!! comme quoi!! lol
bonne soirée à vous!!

 
At 8/2/06 18:23, Blogger Muse said...

ton art n'en connaît aucune...

 
At 8/2/06 19:08, Anonymous mamounette said...

Forme toute ronde, recroquevillée, pleine de douceur... j'aime

 
At 8/2/06 19:22, Blogger Beo said...

Quel joli texte que voilà!

 
At 8/2/06 22:08, Anonymous yl said...

merci beaucoup pour votre commentaire .
je decouvre avec un grand plaisir votre blog , vous me verrez souvent chez vous .
bravo pour les jolis textes .

 
At 9/2/06 02:21, Blogger ardvisura said...

Bravo
et j'aime bcp la bronze

 
At 9/2/06 10:43, Anonymous double je said...

Votre talent n'a pas de limites

 
At 9/2/06 11:39, Blogger Francois et fier de l'Être said...

Sybille, veillez à vos dires, nous buvons vos visions auquelles vous donnez asile.

 
At 9/2/06 22:54, Anonymous adjaya said...

Bien jolie poésie, merci de ta visite, à bientôt j'espère. Adjaya

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!