mon asile poetique

me présenter d'abord, parler de ceux et de ce que j'aime et partager mes textes avec ceux qui le veulent bien... et bien d'autres choses encore au gré de la fantaisie de chacun !

vendredi, janvier 20, 2006

Parler aussi et surtout de mes enfants, de mes 4 petits-fils et, en introduction, un texte qui leur est destiné


C’était l’aube du monde
D’un monde qui n’était qu’à moi...
La moelleuse musique
Au fond de ma mémoire
Joue encore à la ronde,
Sur la gamme de mes émois,
Des ariettes magiques,
C’était vous, et vous étiez trois...
Tout étonnée de mon pouvoir,
D’avoir su,
D’avoir pu
Vous avoir...


... Et ces aurores conquérantes
Vous les avez connues un jour,
L’âme en remous,
Dans un corps qui enfante
... Et vous avez refait ce monde
Qui n’était plus qu’à vous,
Pour continuer la ronde
Et me donner encore
De nouvelles amours.

3 Comments:

At 20/1/06 21:44, Blogger Muse said...

Ainsi va la vie...les enfants remplacent leurs parents , refont leur monde et sont à leur tour remplacés ...Bonheur d'être grand-mère puis arrière grand-mère...;)

 
At 21/1/06 17:02, Blogger micheline84 said...

de passage par hasard ...
Famille.. enfants ..nous venons de fêter le 7ème anniversaire de ma dernière petite fille..
et...très touchée par tous tes poèmes .( en profondeur par la subtilité magique des mots..)

 
At 21/1/06 18:42, Anonymous Anonyme said...

On ne peut se passer des enfants, et c'est le bonheur éternel d'être maman... Après on se régale des enfants de nos enfants et sans fin... Peut-être un lien qui nous relie à notre propre enfance que nous n'avons jamais quittéé... ?

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

You are now marked on my visitor map!


Visitor Map
Create your own visitor map!